Plus d’excuse : cultiver en bio est aussi efficace qu’avec des pesticides

Souvent présentés comme le remède miracle contre les insectes et les mauvaises herbes, les pesticides font également beaucoup de ravages dans nos campagnes en polluant les sols et en nuisant à la biodiversité. Pourtant, selon une étude de l’INRA, cultiver bio serait tout aussi efficace.

 

LE BIO TOUT AUSSI EFFICACE QUE LES PESTICIDES

Au lendemain de la guerre, les pesticides ont été considérés comme le moyen le plus efficace pour lutter contre les maladies et les insectes ravageurs en ayant de bons rendements. Les agriculteurs ne jurent désormais que par eux, et ce serait pourtant, bien à tort. Ce ne sont pas des écologistes qui nous le disent mais des chercheurs de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA).

En effet, après avoir étudié 177 études scientifiques publiées à travers le monde, ils en ont conclu que cultiver bio serait tout aussi efficace pour protéger ses plantes que d’utiliser des produits chimiques et que les résultats en rendement obtenus sont identiques dans les deux types de culture. Pour l’INRA : « Ces résultats démontrent l’intérêt des pratiques culturales de l’agriculture biologique en matière de régulation des bioagresseurs et de maîtrise des maladies pathogènes et des animaux nuisibles »

UN ESPOIR POUR L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE

Ceci s’explique notamment par le fait que les cultures bio sont souvent peu touchées par les agents pathogènes comme les champignons ou les bactéries contrairement aux cultures traditionnelles qui utilisent souvent des fongicides de synthèse.

Il reste un domaine pour lequel les pesticides restent la méthode la plus efficace, tuer les mauvaises herbes. Pourtant, l’INRA, ne préconise pas d’utiliser des herbicides pour autant en justifiant que ces mauvaises herbes attirent d’autres espèces d’insectes et d’oiseaux qui viennent débarrasser les cultures des nuisibles et donc éloigner les maladies des champs.

Les chercheurs de l’INRA pensent que les résultats de leur étude pourrait ouvrir des portes pour réguler et réduire l’utilisation de produits chimiques. À condition bien sûr que les adeptes de l’agriculture chimique soient prêts à se mettre au vert !

 


Le Dragonnier de Socotra est une plante qui produit une résine de couleur rouge sang.

— @DailyGeekShow