Les statues grecques étaient colorées. C’est un fait connu depuis longtemps, prouvé depuis le XVIIIe siècle. Alors pourquoi l’image des corps sculptés dans une teinte immaculée reste-t-elle dominante, dans l’imaginaire collectif et dans les musées ?

Dans cette vidéo produite par ARTE, découvrez comment le blanc a pu d’abord permettre à la Renaissance de s’affranchir du passé, puis plus tard, servir des discours idéologiques sur la supériorité de races. Et au-delà de l’idéologie, un manque de connaissances qui échappent aux historiens de l’art empêche d’établir avec certitude ce à quoi les statues ressemblaient il y a plus de deux millénaires. Ce qui, jusqu’ici, a incité à les laisser d’une blancheur de statue.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de