6 symptômes méconnus qui vous aideront à prévenir une crise cardiaque

Crise-cardiaque-shutterstock-2 Un homme fait une crise cardiaque via Shutterstock

En France, environ 2400 personnes meurent chaque année d’un infarctus du myocarde. Ajoutées aux maladies du coeur en tous genres, les crises cardiaques présentent donc un réel danger, et ce pour toute la population, même si les seniors sont les plus touchés. Dès lors, pour s’en prémunir, l’un des points importants reste la connaissance des symptômes de ces dysfonctionnements du coeur, dont certains sont moins connus que d’autres. SooCurious vous présente 6 signes annonciateurs des problèmes cardiaques dont vous ne soupçonniez sûrement pas l’existence.

Lors d’un infarctus du myocarde, hommes et femmes manifestent souvent les mêmes symptômes, comme des douleurs ou pressions dans le poitrine, le cou, la mâchoire, les bras ou le dos, une fatigue inhabituelle, un essoufflement, une toux, des nausées et vomissements. En revanche, le docteur Joseph Fritz, de l’université de l’État américain de l’Alabama, explique tout de même que les infarctus peuvent se manifester différemment chez les deux sexes.

Crise-cardiaque-shutterstock-1 Un homme fait une crise cardiaque via Shutterstock

Chez les hommes spécifiquement, une crise cardiaque peut s’accompagner parfois d’un sentiment de faiblesse, de sueurs froides ou de vertiges. Chez les femmes, l’évènement peut davantage se manifester par des troubles du sommeil, des indigestions ou de l’anxiété. Toutefois, le docteur Fritz rappelle que chaque crise cardiaque est différente et que les symptômes ne correspondent pas toujours à un schéma type. Cela implique donc qu’il ne faut jamais ignorer les manifestations possibles d’un infarctus et ne pas hésiter à requérir des soins médicaux.

Preuve de la différence homme-femme face à l’infarctus : selon l’American Heart Association, les femmes sont plus susceptibles que les hommes de mourir durant l’année suivant leur première crise cardiaque. Cela s’explique par le fait que si les deux sexes éprouvent des douleurs thoraciques comme symptôme primaire, les femmes, elles, présentent aussi des symptômes plus vagues et atypiques, comme des douleurs au dos ou à la mâchoire, des nausées ou un sentiment d’effroi.

Crise-cardiaque-femme-shutterstock Une femme fait une crise cardiaque via Shutterstock

Dès lors, les femmes ont davantage tendance à moins reconnaitre, ou même à nier les symptômes d’une crise cardiaque, ce qui représente pour elles, comme pour toutes les victimes d’un infarctus, un réel danger sanitaire. Ainsi, pour identifier tous les symptômes que peuvent rencontrer ces patients, le docteur John Erwin, cardiologue au Texas A&M Health Science Center, a identifié six symptômes parmi les plus courants de dysfonctionnements cardiaques qui ne doivent pas être négligés.

Car si elles sont souvent considérées comme mineures, ces manifestations de l’infarctus résultent tout de même d’un organe cardiaque défaillant. Ainsi, dès lors que le coeur présente une anomalie, des symptômes se manifestent souvent dans le reste du corps et peuvent annoncer une crise cardiaque.

crise-cardiaqueUn homme a une douleur au cœur via Shutterstock

 

Des dysfonctionnements sexuels

Un dysfonctionnement sexuel ne peut pas seulement être imputé à un problème des organes reproducteurs ou du cerveau, mais peut aussi être un symptôme d’une maladie artérielle, surtout chez les hommes. Ainsi, l’accumulation de plaques dans les artères peut entrainer chez les hommes des difficultés à avoir ou à maintenir l’érection.

Chez les femmes, en revanche, une baisse de la libido signale habituellement un état post-ménopausique, qu’il ne faut toutefois pas négliger. Car les femmes ménopausées augmentent également rapidement leurs chances de voir apparaitre des facteurs développant une maladie cardiaque. Et si selon le docteur Erwin, « la ménopause ne provoque par de maladies cardio-vasculaires », certains risques « apparaissent souvent au moment où elle survient, comme des changements dans la pression artérielle ou dans les niveaux de cholestérol ». En outre, beaucoup de femmes développent un mode de vie plus sédentaire à cette période de leur vie, augmentant donc le risque de maladies ou de crises cardiaques.

Disfonction-érectile-shutterstock Un homme est victime de panne érectile via Shutterstock

 

Le ronflement ou l’apnée du sommeil

Le ronflement est un signe commun de l’apnée du sommeil – des périodes de temps durant lesquelles le patient cesse de respirer pendant son sommeil -, tout comme la somnolence du matin qui persiste après avoir dormi une nuit complète. Et pour le docteur Erwin, « l’apnée du sommeil est associée à de nombreux changements physiologiques qui augmentent le risque de crise cardiaque, mais aussi d’accident vasculaire cérébral ».

Le ronflement peut aussi être un signe annonciateur de fibrillation auriculaire, ou arythmie, qui implique un rythme cardiaque irrégulier, souvent rapide, qui provoque une mauvaise circulation sanguine. Ainsi, la détection et le traitement de l’apnée du sommeil peuvent réduire le risque de problèmes cardiaques d’une personne.

Ronflement-shutterstock Un homme ronfle via Shutterstock

 

Des gencives douloureuses ou qui saignent

Des gencives en mauvaise santé sont souvent un symptôme de parodontite, soit une infection grave des gencives qui les endommage et peut même dégrader la mâchoire. Ainsi, cela peut conduire à des réactions inflammatoires dans les artères, ce qui peut causer une athérosclérose, qui implique une circulation du sang bloquée ou ralentie, source de problèmes cardiaques. Pour lutter contre de tels problèmes, le plus important est de régulièrement consulter un dentiste, mais aussi d’entretenir une hygiène bucco-dentaire soignée.

Gencives-shutterstock Un examen des gencives via Shutterstock

 

Des épaules ou un cou comprimés, voire endoloris

Beaucoup de personnes souffrant d’une crise cardiaque décrivent une forte pression thoracique ou au niveau des bras. Mais toutes les victimes d’infarctus ne passent pas par ces symptômes « classiques » et certaines, au lieu de cela, ressentent ce type de douleurs au niveau du cou, de la mâchoire ou des épaules. Pour une partie de ces patients, ce symptôme peut même être le « seul signe de douleurs cardiaques ou de crise cardiaque ».

Epaules-shutterstock Un homme souffre de l’épaule via Shutterstock

 

Des jambes et des pieds gonflés

Les jambes et les pieds peuvent être amenés à gonfler chez tout un chacun pour plusieurs raisons, y compris pour quelque chose de commun, comme la chaleur. Mais cet effet peut aussi être un marqueur d’une insuffisance cardiaque, surtout chez les personnes présentant un essoufflement inhabituel lors d’une activité ou en essayant de s’endormir. Ainsi, alors que l’enflure se produit généralement pendant la journée et tend à disparaitre la nuit, une enflure persistante est problématique et doit faire l’objet d’un suivi médical.

Jambes-gonflées-shuttestock Des jambes gonflées via Shutterstock

 

Les brûlures d’estomac et indigestions

Les brûlures d’estomac et indigestions sont un phénomène fréquent chez la plupart des gens, et sont rarement graves. Mais dans certains cas, ces douloureuses sensations apparemment bénignes dans l’abdomen supérieur peuvent être un signe d’une douleur cardiaque ou d’un infarctus du myocarde.

Egalement la détresse gastro-intestinale persistante, qui peut se manifester par un hoquet persistant, peut également être un précurseur. Ainsi, lorsqu’un patient présente des brûlures d’estomac, des indigestions ou un hoquet persistant mélangé à un essoufflement, des étourdissements, des nausées ou des sueurs, il devient urgent pour lui de consulter un médecin.

Mal-estomac-shutterstock Une femme souffre de l’estomac via Shutterstock

La connaissance de ces symptômes trop méconnus de crises cardiaques est particulièrement importante pour se prémunir de tels incidents. Mais la prévention des infarctus du myocarde passe avant tout par une bonne hygiène de vie, condition sine qua non à la réduction des maladies cardio-vasculaires. Si le domaine de la santé vous intéresse, découvrez également ce bracelet révolutionnaire qui détecte les maladies cardiaques chez les nourrissons et coûte moins cher qu’un biberon.


Un homme n’est vieux que quand les regrets ont pris chez lui la place des rêves.

— John Barrymore