crevette-pistolet
© Arthur Anker / Wikimedia Commons

Très petites, mais très dangereuses, les crevettes-pistolets sont des animaux fascinants. Ces petits crustacés sont en effet des prédateurs exceptionnels, et rien qu’à leur apparence, on sait que ces crevettes ont un petit quelque chose de spécial.

Une crevette avec un pistolet rattaché à son corps

De manière générale, une crevette n’est pas associée à une force considérable, à une présence intimidante, et certainement pas à un redoutable prédateur. Pourtant, il existe une espèce de crevette qui écrase ce stéréotype de manière dramatique : Alpheus dentipes, ou plus couramment connue sous le nom de crevette-pistolet. À première vue, ces crevettes pourraient n’avoir rien de très spécial. En effet, elles ne mesurent en moyenne que 3 à 5 centimètres de long pour un poids de seulement 25 grammes.

Et leur apparence serait celle d’une crevette ordinaire sans ses deux pinces asymétriques, dont la plus grande mesure environ la moitié de la taille du crustacé. C’est de cette pince disproportionnée que l’animal tient son nom de crevette-pistolet. Car, de manière assez étonnante, cette pince est différente des pinces typiques chez les crustacés et fonctionne comme un pistolet. Essentiellement utilisée pour chasser leurs proies ou pour se défendre contre les menaces, les crevettes-pistolets utilisent leur pince pour tirer des bulles.

Des bulles d’eau tirées à grande vitesse en guise de balles

Mais attention, il ne s’agit pas de bulles ordinaires. Ces bulles sont tirées à très grande vitesse – à environ 100 kilomètres à l’heure – et dégagent une très forte chaleur (environ 4 400 °C, mais confinée à une très petite zone). Cette combinaison de vitesse et de chaleur permet d’étourdir ou même de tuer les proies. Une telle prouesse est réalisée par l’animal en récoltant de l’eau et en l’expulsant en serrant la pince avec beaucoup de force. La pression provenant du petit piston sur la pince permet de projeter l’eau à une vitesse impressionnante sous forme de bulles.

Il faut également savoir que ces bulles sont très bruyantes. Lorsqu’elles éclatent, ces bulles émettent un claquement qui peut atteindre 210 décibels. C’est un son plus fort que celui d’un coup de feu réel, qui est d’environ 140 à 175 décibels. Pour cette raison, la crevette-pistolet est souvent considérée comme « l’animal le plus bruyant de la mer ». Notons que ce son est tout autant important que la puissance du tir, car il permet de dissuader les prédateurs, mais aussi de rendre les mâles plus attrayants pour les femelles de l’espèce.

Et le pouvoir de la crevette-pistolet ne s’arrête pas à ses bulles thermiques hyper rapides. Le crustacé est en effet capable de régénérer ses pinces en cas de perte du membre ou de blessure. Selon les scientifiques, il a fallu à l’espèce environ 100 millions d’années pour développer ces capacités extraordinaires. Même si cela fait effectivement beaucoup de temps, la crevette-pistolet est tout de même considérée comme l’un des prédateurs les plus évolués du monde naturel.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments