— Raggedstone / Shutterstock.com

Les créatures mythologiques sont plus que de simples mythes. Elles nous donnent un aperçu des peurs qu’avaient nos ancêtres face au monde de leur époque. Comme ce sont des animaux qui n’ont pas vraiment existé ou du moins dont l’existence n’a pas pu être prouvée scientifiquement, leur origine est liée à la mythologie traditionnelle de chaque culture. Alors, vous connaissez sûrement plusieurs de ces animaux étranges et mystérieux. Néanmoins, il se peut qu’il existe encore des créatures mythologiques qui n’ont pas été démystifiées.

Les scientifiques n’ont pas documenté toutes les espèces sur Terre

Un article publié en 2011 dans la revue PLOS Biology a avancé qu’il existe environ 8,7 millions d’espèces vivantes aujourd’hui. Seulement 1,5 million de ces espèces ont été découvertes en 2013. Des millions d’espèces restent donc inconnues à ce jour. Une étude de 2021 parue dans Nature Ecology & Evolution sur les animaux non découverts sur Terre a démontré que les reptiles sont le groupe d’animaux le moins exploré alors qu’ils possèdent un grand potentiel de découverte de nouvelles espèces à travers le monde.

Charles Paxton, écologiste statistique et aquatique à l’université de St Andrews en Écosse, pense que la quasi-totalité des grands animaux aquatiques que les humains auraient pu voir dans l’eau pour inspirer des mythes est connue. A l’exception de quelques baleines à bec non découvertes. Il s’agit des espèces de baleines que l’on voit rarement parce qu’elles plongent en profondeur et peuvent retenir leur souffle pendant plus de trois heures.

Cette célèbre photographie du monstre du loch Ness s’est avérée être un canular

Dans quelle partie de monde pouvons-nous rechercher des animaux potentiellement inconnus ?

Une carte interactive des résultats de l’étude de Moura en 2021 montre des endroits du monde entier où vous pouvez rechercher des animaux potentiellement inconnus. D’après cette carte, les États-Unis ont été largement étudiés et comptent moins de diversité que les tropiques. Par ailleurs, deux villes des États-Unis ont un grand potentiel pour les mammifères non découverts, à savoir Washington et l’Oregon, qui est le principal pays du Bigfoot. Il s’agit surtout des animaux difficiles à trouver comme les rongeurs, les musaraignes ou les chauves-souris.

D’après les chercheurs, il y a également quatre autres points chauds pour les animaux non découverts : le Brésil, l’Indonésie, Madagascar et la Colombie, rapporte Live Science. Ces derniers sont riches en espèces et n’ont pas encore été étudiés en profondeur par les chercheurs.

L’orang pendek a été signalé en Indonésie mais son existence n’a jamais été prouvée © Tim Bertelink / Wikimedia Commons
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments