A force de se faire craquer le cou, un Américain de 28 ans s’est déchiré une artère vertébrale. S’il a survécu, l’homme a toutefois souffert d’un AVC (accident vasculaire cérébral) et de ses conséquences. Impressionnant, son cas n’est pourtant pas isolé. En effet, des centaines de blessures de ce type sont recensées depuis 2013.

Faire craquer son cou peut provoquer un AVC

En faisant craquer son cou, un homme de 28 ans de l’Oklahoma s’est déchiré une artère vertébrale, provoquant alors un AVC. « Dès que j’ai entendu le craquement, tout a commencé à s’engourdir sur le côté gauche de mon corps », raconte Josh Hader. Il poursuit : « Je me suis levé et j’ai essayé de sortir un pack de glace du frigo, et je me souviens que je ne pouvais pas marcher droit. »

Conduit aux urgences par son beau-père, le jeune homme a eu beaucoup de chance. En effet, selon les médecins, cette attaque aurait pu être mortelle. Toutefois, Josh Hader ne s’en est pas sorti indemne. Malheureusement, un muscle attaché à son œil a été affaibli par un nerf blessé. L’homme de 28 ans avait une vision floue et double. Alors, il a dû porter un cache-œil pendant plusieurs jours.

Il a également dû utiliser un déambulateur. Désormais, il n’en a plus besoin. Néanmoins, il éprouve toujours des difficultés pour marcher. Il a également souffert d’un hoquet douloureux pendant une semaine et demie.

Des centaines de cas recensés

Ce type de blessure n’est pas inconnu. Une méta-étude publiée en 2013 dans PLOS One a rassemblé plus de 700 cas d’AVC associés à la manipulation chiropratique de la colonne vertébrale. Un rapport de cas datant de 2011 décrit également ce problème : une femme de 42 ans avec une artère vertébrale déchirée, suite à plusieurs craquements de cou.

Heureusement, elle a survécu. L’étude de cas précise que douze jours auparavant, la patiente souffrait du « pire mal de tête de sa vie ». Il avait toutefois commencé au niveau des cervicales, pour s’étendre à sa région temporale gauche. Elle a déclaré qu’elle faisait régulièrement craquer son cou pour soulager sa douleur.

Une manipulation qu’elle réalisait déjà plusieurs fois par jour, depuis de nombreuses années… Désormais, vous voilà prévenu ! Évitez autant que possible de faire craquer votre cou, et préférez les manipulations d’un professionnel en cas de besoin.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
May Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
May
Invité
May

Il y a faire craquer et FAIRE CRAQUER. si vous etirez juste votre cou ou appuyer un peu sur la tete pour contrer le mouvement ca craint rien -_-‘ . Par contre effectivement si vous essayez de faire comme l’osteo qui vous a remis en place la derniere fois, la… Lire la suite »