― Proxima Studio / Shutterstock.com

Depuis le début de la pandémie, de nombreuses recherches ont démontré que les patients atteints du Covid souffrant de diabète ont plus de risques de développer une forme grave de la maladie. En revanche, très peu de recherches démontrent comment le Covid-19 entraîne l’hyperglycémie chez les patients. Une étude de la Weill Cornell Medicine, à New York, nous éclaire sur ce phénomène.

Les patients atteints du Covid-19 risquent de développer un diabète

Des chercheurs des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis ont indiqué dans une étude publiée dans la revue Science News que les personnes atteintes de Covid-19 ont de fortes chances de développer un diabète par rapport aux personnes n’ayant jamais contracté la maladie. Les jeunes de moins de 18 ans sont notamment susceptibles de contracter le diabète de type 1 et les adultes le diabète de type 2 après une infection au Covid-19.

Cette nouvelle étude a été dirigée par James Lo, médecin-chercheur de la Weill Cornell Medicine. Après avoir analysé les dossiers de plus de 3 500 patients hospitalisés au NewYork-Presbyterian Hospital en raison d’une infection au Covid-19, les chercheurs ont constaté que la moitié d’entre eux avaient développé une hyperglycémie au cours de leur séjour à l’hôpital.

— Proxima Studio / Shutterstock.com

L’hyperglycémie liée à de faibles niveaux d’adiponectine

Certaines recherches suggèrent que le virus à l’origine du Covid-19 peut infiltrer les cellules productrices d’insuline dans le pancréas, et fait ainsi monter le taux de glycémie de certaines personnes. En revanche, cette nouvelle étude suggère que ces cellules pancréatiques fonctionnent bien chez de nombreux patients avec un taux de glycémie très élevé.

Les chercheurs indiquent que l’hyperglycémie est liée à de faibles niveaux d’adiponectine, une hormone produite par les cellules graisseuses qui augmente l’efficacité de l’action de l’insuline pour réguler la glycémie. Ceux-ci ont conclu que le coronavirus affectait d’une manière ou d’une autre la production de cette hormone.

La cause et la manière dont le Covid-19 affecte l’adiponectine ne sont toutefois pas très claires. Selon une hypothèse des scientifiques, ce phénomène pourrait être un effet indirect de l’inflammation, qui est susceptible de perturber les cellules graisseuses.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments