L’épidémie de Covid-19 s’annonce être un véritable désastre sanitaire mais également économique. Pour remédier à la précarité qui s’annonce chez les plus fragiles, le ministre des Finances allemand envisage de mettre en place le revenu universel de base.

Dès 2018, le SPD (Parti social-démocrate, centre gauche) proposait l’idée d’un revenu universel afin de lutter contre la précarité, notamment celle des chômeurs. Face à l’épidémie de coronavirus qui menace l’ensemble des pays du monde de récession du fait de la cessation quasi totale de l’activité économique, l’Allemagne envisage de prendre le problème à bras-le-corps. La chancelière Merkel a déjà annoncé un plan de sauvetage de 756 milliards d’euros pour soutenir les entreprises. Toutefois, cela ne suffit pas car de nombreuses personnes, comme les « indépendants, les travailleurs freelance, les créatifs, les artistes » ont également besoin d’aide, selon le ministre de l’Économie social-démocrate Olaf Scholz.

Pour aider les populations déjà fragiles en temps normal, le ministre des Finances envisage d’accorder un revenu de base mensuel « à hauteur de 1 000 € sur une période de six mois ». C’est l’idée préconisée par certains économistes, qui appellent les États à anticiper la récession économique qui s’annonce (celle de l’Allemagne devrait atteindre « au moins 5 % »), et à proposer un revenu universel réellement pour tous mais limité dans le temps.

La crise que nous vivons est absolument sans précédent. Elle n’est pas seulement sanitaire mais également politique, sociale et économique. Pour y faire face, de grandes puissances envisagent des mesures sociales. Reste à savoir si elles seront appliquées.

― canadastock / Shutterstock.com

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de