— Africa Studio / Shutterstock.com

Lorsque vous passez beaucoup de temps avec quelqu’un, les conflits sont inévitables. De nouvelles recherches montrent que les disputes et le bonheur du couple ne sont pas aussi opposés qu’on pourrait le penser : tout dépend de la façon dont vous vous disputez.

Des schémas clairs

Dans le cadre de travaux publiés dans la revue Family Process, des chercheurs américains ont étudié deux groupes de couples se décrivant comme « heureux en ménage ». Les sujets du premier groupe (57 couples) avaient entre 30 et 40 ans et étaient mariés depuis neuf ans en moyenne, tandis que ceux du second (64 couples) étaient des septuagénaires mariés depuis 42 ans en moyenne.

Les deux groupes ont d’abord été interrogés sur ce qui était important pour eux, et leurs réponses étaient largement similaires. Des sujets comme l’intimité, la communication et l’argent étaient considérés comme essentiels, tandis que la jalousie, la religion et le reste de la famille étaient jugés secondaires.

Les chercheurs ont constaté qu’en cas de dispute, les couples évitaient généralement de se focaliser sur les problèmes complexes et profonds (plus difficiles à résoudre et pouvant éroder la confiance des partenaires dans la relation), et se concentraient stratégiquement sur les choses pouvant être résolues assez facilement.

— Day Of Victory Studio / Shutterstock.com

« Les couples heureux ne se disputeront pas pour savoir s’ils se font confiance, mais se chamailleront pour savoir qui en fait le plus à la maison », explique Amy Rauer, auteure principale de l’étude. « La répartition des tâches ménagères n’est peut-être pas facile, mais elle se prête à des solutions plus concrètes que d’autres problèmes. Un conjoint pourra s’occuper de davantage de corvées pour équilibrer la balance. »

Une approche du conflit axée sur la recherche de solutions

Dans l’ensemble, les couples mariés depuis plus longtemps avaient tendance à signaler moins de disputes, et lorsqu’ils se querellaient, ils avaient tendance à le faire de façon plus « productive », en se concentrant sur les choses pouvant être résolues et en mettant l’accent sur les solutions plutôt que de simplement vider leur sac.

« Les couples heureux ont tendance à adopter une approche du conflit axée sur la recherche de solutions, et cela se voit même dans les sujets qu’ils choisissent d’aborder », souligne Rauer. « Consciemment ou non, ils se concentrent sur des problèmes qui peuvent être résolus et évitent les conflits stériles. »

Si les auteurs de l’étude rappellent qu’il s’agit d’une étude relativement limitée et que des différences culturelles pourraient entrer en jeu, il s’agit selon eux de l’une des clés d’une relation durable et heureuse.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments