La Russie massacre tous les chiens errants pour nettoyer ses rues avant la Coupe du Monde

A l’approche de la Coupe du Monde de football, la Russie et la FIFA agissent pour que tout soit prêt afin d’accueillir les supporters. Cependant, l’une des actions mises en place a provoqué un scandale dénoncé par les associations de défense des animaux. Sans que personne ne le sache, des milliers de chiens errants sont tués pour que journalistes et touristes ne se doutent de rien.

 

LES CHIENS ERRANTS, UN PROBLÈME HISTORIQUE ?

Dans de nombreux pays, il est possible de croiser au détour d’une rue un chien abandonné par un maître malveillant. C’est notamment le cas en Russie, où le phénomène a atteint une ampleur colossale. De nombreuses villes sont ainsi envahis de chiens souvent abandonnés par leurs maîtres. La situation est telle que dans des villes comme Moscou, ce sont près de 35 000 chiens qui errent dans le froid.

Selon un bénévole travaillant dans un refuge animalier, le problème de la population croissante de chiens errants remonte à l’URSS; il était alors normal de laisser un chien non désiré dans la rue. En Russie, abandonner un chien n’est pas vu comme un crime et aucune sanction n’est appliquée aux responsables de ce délit. Depuis, rien n’a été fait pour venir en aide aux animaux et le problème ne fait qu’empirer. Résultat : les attaques sont nombreuses et les autorités veulent à tout prix éviter cela lors de la Coupe du Monde de 2018.

AUCUNE ACTION N’EST MENÉE POUR AIDER LES ANIMAUX ?

Étant donné que 11 villes russes vont accueillir les festivités et les matchs, la Russie a décidé de mettre un terme à ce cas extrême en prenant une décision controversée : éliminer tous les chiens errants. Près d’1,5 million d’euros ont été investis dans des « escadrons de la mort du KGB » selon les défenseurs des droits des animaux. Répartis dans tout le pays, leur mission est de tuer chaque chien trouvé dans la rue, donnant lieu à des amoncellements de cadavres de chiens.

Cette décision a été révélée par les associations mais aussi par Vladimir Burmatov, responsable du Comité de protection de l’environnement de la Chambre basse russe qui a déclaré : « Nous avons reçu de nombreux appels de défenseurs des animaux et de citoyens concernés nous prévenant que des massacres et des euthanasies massives d’animaux errants ont lieu dans un grand nombre de municipalités qui accueilleront la Coupe du monde. »

UNE PÉTITION MISE EN PLACE

La nouvelle, qui a fait l’effet d’une bombe sur la toile, a déclenché la création d’une pétition sur Change.org. Avec quasiment 150 000 signatures, elle appelle la Russie à stopper le massacre. Si le gouvernement russe a affirmé vouloir installer des refuges temporaires, rien n’a encore été livré. La somme engagée pour ce projet aurait servi à recruter de nouveaux escadrons destinés à éliminer ces chiens errants.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux