Oui, le corps humain continue de bouger après sa mort. C’est en tout cas ce qu’avance une étude australienne, qui a analysé pendant 17 mois un cadavre en décomposition en time-lapse, toutes les 30 minutes. Les résultats sont impressionnants.

Une expérience sordide ?

Pour la première fois, des chercheurs ont pu analyser un corps en décomposition d’une manière aussi précise et régulière. Pendant 17 mois, dans une ferme spéciale en Australie, les chercheurs de l’institut AFTER ont étudié les différentes étapes de décomposition d’un cadavre. Ils ont ainsi pu, à travers une analyse précise et régulière, images à l’appui, noter tous les changements du corps humain durant l’année suivant sa mort.

Ils ont ainsi rapporté que les bras du corps photographié “bougeaient de manière significative”, d’après Alyson Wilson, la coordinatrice principale de l’étude. Pour illustrer ses propos, elle a expliqué que les bras qui se trouvaient sous le corps se sont retrouvés le long du corps, au niveau des côtes. Pour elle, des changements légers auraient pu se dérouler au début de cette décomposition, mais non pas plusieurs mois après la mort.

— jurasy / Shutterstock.com

Quelle est l’utilité d’une telle expérience ? 

Tout d’abord, ce genre de “fermes des morts” est à considérer comme un établissement de recherche. Étudier les cadavres humains permet de faire progresser la médecine, et notamment sa compréhension. L’institut australien en question est situé dans un lieu caché.

Aujourd’hui, grâce à cette expérience, les responsables de cette étude ont expliqué que ces mouvements observés provenaient vraisemblablement de la décomposition du corps. Avec le temps, les ligaments s’assèchent, et des gaz ou encore des insectes peuvent avoir un effet signifiant sur les membres humains.

Alyson Wilson explique que ce genre de travaux pourrait mener à une meilleure estimation de l’heure du décès d’un cadavre identifié plusieurs mois après sa mort. Pour elle, il serait possible d’utiliser ses résultats de recherche, notamment pour l’analyse des scènes de crime, ce qui pourrait devenir un outil puissant des médecins légistes…

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Minet Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Minet
Invité
Minet

Bon appétit!