À l’heure où le coronavirus frappe le monde, plusieurs questions se posent. Notamment la place du robot dans notre quotidien. Pour éviter la transmission du virus, les analystes étudient la question de l’intelligence artificielle pour remplacer les salariés en première ligne face au virus.

Les robots fascinent autant qu’ils inquiètent

C’est dans ces moments d’incertitude que la question des robots refait surface. Ont-ils leur place dans notre quotidien ? Sommes-nous prêts à être remplacés par des machines ? La BBC étudie la question et voit la montée des robots comme une menace inévitable.

Des analystes dévoilent que l’épidémie de coronavirus accélère la montée des robots dans la vie des humains. Martin Ford, futuriste, déclare à la BBC que « les gens disent généralement qu’ils veulent un élément humain dans leurs interactions, mais le Covid-19 a changé cela ». Il poursuit : le coronavirus « va changer les préférences des consommateurs et ouvrir de nouvelles opportunités d’automatisation ». A-t-on de quoi s’inquiéter ?

Ainsi, en cas d’épidémie, les robots permettent de maintenir la distanciation sociale requise pour éviter la moindre contamination. Par ailleurs, les salariés indispensables au bon fonctionnement du pays pendant le confinement pourraient rester chez eux au lieu d’aller travailler dans des conditions dangereuses.

Coronavirus, robots et humain
— sdecoret / Shutterstock.com

Imaginer les robots dans notre quotidien

L’arrivée du coronavirus a bousculé notre quotidien et a permis aux entreprises de robotique de voir leurs ventes grimper en flèche. Désinfection (majoritairement dans les hôpitaux), nettoyage et assainissement sont des tâches dédiées aux robots pour le moment. L’enseigne américaine Walmart possède déjà des robots qui nettoient les sols tandis que la Corée du Sud les emploie pour prendre la température de la population et distribuer du désinfectant. Les analystes prédisent que les robots vont nettoyer les écoles et bureaux très prochainement !

Autre secteur où l’intelligence artificielle est d’une grande aide : les entrepôts (pour trier et expédier plus rapidement) et la restauration en tant que serveur. Son utilisation permet de respecter la distanciation sociale requise lors d’une crise sanitaire comme celle que nous vivons. Problème : de nombreux salariés vont se retrouver au chômage. Plus cher à fabriquer, mais rentable une fois opérationnel, le robot n’aura aucun problème à remplacer un travailleur humain.

Toutefois, il y a encore des limites. Quand les équipements robotisés ne fonctionnent pas, les clients se tournent immédiatement vers des humains. Selon un rapport de 2017 rédigé par McKinsey, les machines vont remplacer les travailleurs d’ici 2030 aux États-Unis. Quoi qu’il en soit, c’est à nous de décider quand et comment l’intelligence artificielle va nous aider au quotidien. Et surtout, que deviennent les humains remplacés.

Que pensez-vous de ce futur robotique ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de