— PR Image Factory / shutterstock.com

Pour freiner la propagation du Covid-19, des mesures de confinement ont été instaurées dans plusieurs pays du monde. Ainsi, chacun essaie de s’occuper comme il peut à la maison. D’après une étude menée par l’institut Nielsen Games, cette situation aurait conduit les consommateurs à se tourner davantage vers les jeux vidéo.

Pour son étude, l’institut a interrogé 3 000 joueurs résidant en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Le questionnaire a révélé que le temps passé à jouer aux jeux vidéo dans ces différents pays a considérablement augmenté pendant la semaine du 23 au 29 mars dernier. Aux États-Unis, il a augmenté de 45 %, en France de 38 %, au Royaume-Uni de 29 % et en Allemagne de 20 %.

L’étude souligne que la consommation des jeux multijoueur en ligne a particulièrement augmenté durant cette période, notamment de 29 % aux États-Unis, de 17 % au Royaume-Uni et de 12 % en France. De nombreux joueurs français ont toutefois déclaré qu’ils consommaient plus de jeux multijoueur en « personne ». Cette pratique est cependant déconseillée étant donné que cela augmente les risques de propagation du coronavirus, à moins que les jeux en groupe ne soient pratiqués par des personnes vivant ensemble.

De leur côté, l’Organisation mondiale de la santé et les plus grands éditeurs de jeux vidéo se sont associés pour lancer une campagne visant à encourager les gens à jouer pendant la période de confinement. « Nous sommes à un moment crucial pour évaluer les retombées de cette pandémie. Les entreprises de l’industrie des jeux ont une audience mondiale – et nous encourageons tout le monde à #PlayApartTogether. Plus de distanciation physique + d’autres mesures aideront à aplanir la courbe + à sauver des vies », a déclaré Ray Chambers, l’un des plus hauts représentants de l’OMS.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de