— anne-tipodees / Shutterstock.com

Les Australiens sont eux aussi touchés par la propagation de l’épidémie du nouveau coronavirus. Face à cette situation, la panique monte extrêmement vite. En effet, les possibles mises en quarantaine des habitants poussent les Australiens à faire d’importantes réserves, mais pas de n’importe quel produit. En effet, ils ont dévalisé des rayons entiers de papier toilette dans tous les magasins.

A-t-on affaire à un stockage hystérique ? Ou à une précaution justifiée ? Quelle qu’en soit la cause, notre humble intérêt pour les rouleaux de papier toilette a explosé depuis l’arrivée du coronavirus sur le sol australien”, rapporte le Sydney Morning Herald. Sur des publications Twitter partagées par plusieurs Australiens, nous remarquons que des étalages entiers de magasins sont dévalisés. De plus, sur Twitter, les hashtags #toiletpapergate et #toiletpapercrisisreprésentaient mercredi 4 mars les plus fortes tendances à travers le pays”.

Si le Japon et les États-Unis ont également été touchés par cette vague de panique et ont vu leurs étalages de papier toilette se vider, l’Australie demeure le pays le plus touché. De plus, pour atténuer la panique, des restrictions ont été mises en place dans certains magasins : dans les supermarchés australiens Woolworths, les clients ne peuvent acheter que quatre paquets à la fois. Par ailleurs, certains clients font preuve de violence : dans un de ces magasins situés en Nouvelle-Galles du Sud, la police a été appelée après qu’un client a sorti un couteau alors qu’il se battait avec un autre client pour du papier toilette.

Cette vague de panique s’est également dirigée vers des sites marchands en ligne, tels que eBay, et les prix sont parfois extravagants. “Quand quelques Australiens effrontés ont mis la barre très haut avec des prix aussi extravagants que 24 000 dollars australiens, soit 14 000 euros, personne ne pensait qu’ils pourraient conclure une vente. Eh bien, détrompez-vous. Dans la région de Sydney, un homme a adjugé un rouleau deux plis avec des papillons imprimés à 1 000 dollars, soit 589 euros”, rapporte le site 7 News.

7 News explique également que les Australiens ont peur de l’arrêt des approvisionnements en provenance de la Chine. Pourtant, seulement 40 % du papier toilette vendu en Australie provient de Chine. Le Sydney Morning Herald précise également qu’une crainte similaire avait eu lieu à Hong Kong au mois de février avec la propagation du virus.

Le papier toilette est considéré comme un produit essentiel, sans substitut tout prêt. Il est facile à stocker et ne se détériore pas. Faire de tels stocks atténue en partie l’angoisse face à un virus qui a tout pour faire peur – il est nouveau, invisible, nous ne le maîtrisons pas, nous y sommes exposés, il nous effraie et nous sommes vulnérables. Au bout du compte, acheter du papier toilette nous aide à reprendre le contrôle”, expliquent deux spécialistes des sciences du comportement dans les colonnes du Guardian.

Jusqu’à présent, 53 cas de Covid-19 ont été recensés en Australie, dont un bébé. Deux personnes sont décédées. Néanmoins, le 5 mars dernier, un des plus hauts conseillers du ministère de la Santé en Australie a expliqué que “le gouvernement étudie tous les scénarios, du plus bénin à celui d’une contamination de millions de personnes en quelques semaines”.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de