— margouillat photo / Shutterstock.com

Chaque année, nous sommes de plus en plus nombreux sur Terre. 7,7 milliards aujourd’hui, et ce chiffre continue et continuera d’augmenter à l’avenir. Si le nombre d’habitants dans chaque pays est de plus en plus important, les corpulences évoluent également. Une évolution qui, selon les spécialistes, risque de favoriser un accroissement de la consommation alimentaire mondiale dans les années à venir.

UNE AUGMENTATION ACCRUE DE NOTRE CONSOMMATION ALIMENTAIRE MONDIALE DANS LES ANNÉES À VENIR

Récemment, des scientifiques de l’université de Göttingen ont réalisé une étude prouvant que la consommation alimentaire mondiale pourrait augmenter de 80 % d’ici 2100. Pour quelles raisons ? En effet, la population mondiale augmente de plus en plus et l’indice de masse corporelle moyen (IMC), qui évalue le poids d’une personne par rapport à sa taille, continue de monter. Néanmoins, les réserves de ressources ne sont pas infinies. De plus, les scientifiques s’inquiètent du fait que les producteurs risqueront d’avoir beaucoup de mal à suivre la cadence à l’avenir.

Parmi ces 80 %, 60 % seraient liés à la croissance démographique. Par ailleurs, diverses données démontrent que la population augmente de 1,2 % par an, soit environ 250 000 personnes supplémentaires par jour. Si nous sommes aujourd’hui 7,6 milliards sur Terre, un récent rapport de l’ONU estime que nous serons près de 10,9 milliards d’habitants d’ici 2100. L’étude considère que les 20 % restants concernent la taille et le poids des individus. Un IMC en forte hausse qui risquera d’entraîner une augmentation marquée des besoins mondiaux en alimentation et donc en calories.

UNE ÉVOLUTION QUI VARIE À TRAVERS LE MONDE

Afin de mieux comprendre l’augmentation de la consommation alimentaire mondiale, Stephan Klasen, professeur, et Lutz Depenbusch, doctorant, ont étudié comment des changements aussi rapides ont pu se produire aux Pays-Bas et au Mexique. Pays qui pourraient nous permettre de mieux comprendre l’évolution des populations à travers le globe. Alors qu’au Mexique les IMC ne cessent d’augmenter depuis plusieurs années, les Pays-Bas demeurent les premiers parmi les pays où les habitants sont les plus grands.

Par exemple, en 2010, sept Mexicains sur dix étaient en surpoids et un tiers obèse selon des spécialistes. En 2012, le diabète était la cause de mortalité la plus élevée dans ce pays. Les Hollandais, quant à eux, grandissent de plus en plus chaque année. En moyenne, ils mesurent 175,62 cm – 182,53 pour les hommes et 168,72 pour les femmes. Ainsi, entre 1914 et 2014, leur taille a augmenté de 13,1 cm. « Les développements dans ces pays sont très prononcés, mais ils représentent un scénario réaliste », explique Lutz Depenbusch. D’autres études avaient également prouvé que les Hommes deviennent plus obèses et plus grands chaque année.

Les spécialistes s’inquiètent : en effet, si, à l’avenir, les productions alimentaires mondiales ne répondent pas à la demande croissante des populations, l’IMC mondial ne baissera pas. Plus une personne est riche, plus elle pourra facilement adapter son alimentation et avoir un rythme de vie sain et équilibré. Malheureusement, plus une personne est pauvre, plus elle privilégiera une alimentation peu chère, riche en calories et faible en nutriments. Ainsi, « les pauvres continueront de grossir, la malnutrition augmentera et les mauvais résultats concernant la santé aussi », conclut Lutz Depenbusch.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de