Cette compagnie aérienne montre la voie avec les premiers vols sans aucun plastique à usage unique

Alors que nous sommes en 2019 et que la Terre ne cesse de s’encombrer d’un peu plus de déchets chaque jour, certaines entreprises tentent de faire la différence en réduisant leurs déchets plastiques. C’est le cas de la compagnie portugaise Hi Fly, qui a décidé d’expérimenter des vols dénués de tout objet plastique à usage unique. Une démarche inédite, que l’entreprise entend généraliser, mais surtout, une première mondiale pour l’industrie du transport aérien.

 

Une initiative inédite dans l’univers des compagnies aériennes

C’est sur des vols long courriers que la société a décidé de tenter l’expérience : réaliser quatre vols en bannissant le plastique à usage unique. Profitant de la période des fêtes, réputée pour être un point culminant du gaspillage alimentaire annuel, l’entreprise a tenu à marquer le coup en bannissant les objets en plastique à usage unique de quatre de ses vols Portugal-Brésil. « Nous ne pouvons plus ignorer l’impact de la contamination par le plastique sur les écosystèmes, ni sur la santé humaine », a déclaré Paulo Mirpuri, président de Hi Fly, sur la chaîne CTV.

Une prise de conscience inédite du rôle des entreprises de transport pour une initiative qui, au total, a impliqué près de 700 passagers pendant une période clef située entre le 26 décembre et le 7 janvier.

Ces vols d’essai permettront à la compagnie, en plus de tester les produits alternatifs à usage unique qu’elle a conçu pour l’occasion, mais également d’ouvrir la voie à un projet écologique durable. « Ce vol historique, sans aucun objet en plastique à usage unique à bord, souligne notre engagement de faire de Hi Fly la première compagnie aérienne sans plastique du monde dans les 12 mois ».

Si la compagnie s’attend évidemment à « quelques problèmes initiaux », elle se dit confiante dans sa capacité à les résoudre « au cours des prochains mois ». Un excellent début pour un engagement qui se veut concret : « notre mission d’entreprise est basée sur la durabilité, et nous travaillons main dans la main avec la Fondation Mirpuri pour nous assurer que nos pratiques d’entreprise correspondent à nos responsabilités plus larges vis-à-vis de la planète ».

Pixabay

 

Une action qui fait la différence 

Et les responsabilités des entreprises de transport sont effectivement énormes. Au total, l’action empêchera près de 350 kg de plastique « à usage unique et pratiquement indestructibles d’empoisonner notre environnement » a déclaré Paulo Mirpuri.

Une économie colossale de matériaux polluants, qui a été réalisée sur divers produits de consommation courante habituellement composés de plastique. Parmi les articles remplacés, on trouve notamment des tasses, des cuillères, des salières et poivrières, des sacs de voyage, des emballages pour la literie, la vaisselle, des pots à beurre individuels, des bouteilles de boisson gazeuse et des brosses à dents.

L’occasion pour les « experts en environnement » d’Hi Fly de mettre à disposition des passagers de « nombreuses innovations » comme des couverts en bambous, une gamme d’emballage en papier et des récipients qui peuvent être compostés après utilisation.

Aujourd’hui, près de 100 000 vols décollent quotidiennement dans le monde et près de 4,5 milliards de passagers devraient emprunter l’avion en 2019. Des chiffres astronomiques, qui devraient doubler d’ici moins de 20 ans. L’occasion pour l’entreprise de souligner que « le potentiel pour faire une différence ici est clairement énorme ».

Pixabay

 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux