Voici collosus, le robot qui va assister les pompiers de Paris

Collosus est le premier robot pompier de France. Cette machine a été conçue dans le but d’éteindre le feu à distance, permettant aux sapeurs-pompiers d’éviter les situations mettant leur vie en danger. Collosus devrait être mis en service à Paris courant avril.

Qui est à l’origine du projet Collosus ?

Lors du Concours national de robotique initié par le ministère de l’Économie et organisé par l’ONERA, la société rochelaise « Shark Robotics » a fait sensation avec la présentation de sa toute nouvelle création : Collosus. Ce robot assistant a été conçu pour assister les pompiers. Jean-Jacques Topalian, concepteur de Collosus, insiste fortement sur la notion « assistant », car le robot n’a, en aucun cas, été créé afin de remplacer les soldats du feu, mais uniquement dans le but de les seconder.

De quoi est capable ce robot ?

Collosus n’est pas autonome, le robot assistant doit être piloté en permanence par les sapeurs-pompiers. Doté d’une panoplie de fonctionnalités et d’une caméra embarquée, Collosus peut procéder à des extinctions de feu et de gaz à distance à l’aide de son canon à eau totalement motorisé. De plus, il a été fabriqué dans le but d’exécuter des missions de reconnaissance, il a en effet a la capacité de relever la température ou de détecter la présence de gaz.

Collosus permet donc d’éviter les accidents quotidiens dont sont victimes les soldats du feu, mais pas seulement, il peut s’aventurer plus facilement sur les terrains difficiles que l’Homme grâce à ses chenilles. Par ailleurs, il atteint une vitesse de déplacement avoisinant les 6 km/h, pour un poids total de 550 kilos et une autonomie de 5 heures.

© 01net.com / Présentation du canon à eau

Quelles sont ses caractéristiques ?

En ce qui concerne ses dimensions, Collosus mesure 1,60 mètre de long, 78 centimètres de haut et 76 centimètres de largeur, ce qui fait de lui un assistant idéal pour se glisser dans des petits recoins étroits qui sont difficilement accessibles pour l’Homme. Il est également très polyvalent, les sapeurs-pompiers auront la possibilité d’équiper le robot en fonction des situations, car il peut accueillir une tourelle vidéo, un canon à eau, un brancard et des bouteilles d’oxygène. Doté d’un revêtement en aluminium qui peut être renforcé, Collosus est paré à toutes épreuves avec ses deux batteries de 400 W chacun fonctionnant à l’électricité et au lithium.

Son système mécanique lui permet de tirer plus de 250 mètres de tuyaux chargés d’eau, un travail qui demanderait un escadron de pompier. « Cela représente une charge de deux tonnes. D’ordinaire, il faut 15 hommes pour accomplir cette tâche », explique Jean-Jacques Topalian. Nous espérons voir débarquer ce petit robot dans tout l’Hexagone pour aider les soldats du feu dans leur incroyable métier !

 

© Shark Robotics – Robot pompier – Collosus

Un garçon de 13 ans passe en moyenne 1,57 heures par jour devant un ordinateur soit près de 24 jours entiers sur une année, soit 6,5% de son temps de vie.

— @DailyGeekShow