code-enigma
— Wirestock Collection / Shutterstock.com

Utilisée par les forces de l’Axe pendant la Seconde Guerre mondiale, la machine Enigma a dérouté les cryptanalystes alliés pendant des années. De nos jours, ce dispositif ingénieux a largement été étudié. Et malgré les avancées de la science et des connaissances modernes, l’un des codes d’Enigma n’a pas encore été brisé.

Produit de l’ingénierie allemande, la machine Enigma était l’incarnation du secret et de la complexité pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’un dispositif électromécanique complexe utilisé pour le cryptage et le déchiffrement des messages secrets. Il était principalement connu pour son utilisation par les puissances de l’Axe, notamment l’Allemagne nazie. Cet appareil énigmatique utilisait une série de rotors, de câbles et de fiches, ce qui rendait à l’époque incroyablement difficile de déchiffrer des messages cryptés.

Afin de ne pas se faire devancer par leurs ennemis, un groupe d’esprits brillants s’est consacré à la tâche monumentale de déchiffrer le code d’Enigma en Angleterre. Grâce à une réflexion innovante et au développement des premières machines informatiques, ils ont réussi. Mais la réussite n’a pas été totale. L’un des codes n’a pas été déchiffré, et même jusqu’à ce jour, on n’a pas réussi à le briser. Plus précisément, il s’agit du message « P1030680 ». Même avec les meilleures méthodes de déchiffrement modernes, on n’a jamais pu savoir ce que cela voulait dire.

La guerre est finie depuis longtemps, mais elle continue à receler de nombreux mystères qui ne seront peut-être jamais révélés au grand jour. Pour aller plus loin, découvrez le portrait d’Alan Turing, celui qui a mis au point une invention pour décrypter Enigma.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments