Pendant longtemps, les scientifiques ont pensé que les fonctions du clitoris se limitaient à l’excitation et à l’orgasme féminin. Mais une toute nouvelle étude réalisée par des scientifiques britanniques a démontré que ce petit organe joue également un rôle dans la reproduction.

Une remise en cause tout à fait nécessaire

Dans le monde entier, dans de nombreux pays et cultures, les mutilations génitales féminines (ou clitoridectomies) sont pratiquées sous le prétexte que le travail du clitoris est uniquement destiné au plaisir sexuel. De nouvelles preuves ont pourtant été mises en évidence par les chercheurs de l’université de Sheffield, au Royaume-Uni, qu’il existe un lien entre le clitoris et la reproduction. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue Clinical Anatomy.

Selon le scientifique biomédical Roy J. Levin, auteur principal de l’étude, le clitoris « a des fonctions à la fois procréatives (reproduction) et récréatives (plaisir) ». Dans son communiqué de presse, il a également ajouté : « Le mantra souvent répété, à savoir que la seule fonction du clitoris est d’induire le plaisir sexuel, est maintenant obsolète. Le concept change une croyance sexuelle majeure et les preuves physiologiques sont maintenant évidentes. »

— Sofia Zhuravetc / Shutterstock.com

Un organe de soutien pour la sauvegarde des spermatozoïdes dans le corps des femmes

Lesdites preuves concernent le fait que la stimulation du clitoris active le cerveau pour provoquer une combinaison de modifications du tractus génital chez la femme. Ce phénomène la rend prête à recevoir et à traiter le sperme pour provoquer une éventuelle fécondation de l’ovule. D’un point de vue plus physiologique, cela provoque une augmentation du débit sanguin vaginal et une lubrification, ce qui rend le rapport sexuel plus agréable et aide le sperme à se déplacer vers l’ovule.

Ce phénomène peut également entraîner une augmentation de l’oxygène et de la température dans le système de reproduction féminin, ce qui permet au sperme de rester en bonne santé tout au long de son voyage. Mais surtout, stimuler le clitoris incite à modifier la position du col de l’utérus, et l’ensemble de tous ces évènements déclenche des changements qui rendent les conditions dans le corps de la femme optimales pour la conception.

« Toutes ces modifications génitales considérées dans son ensemble sont d’une importance majeure pour faciliter la possibilité de succès de la reproduction (et donc de la propagation des gènes), peu importe comment ou quand le clitoris est stimulé – elles révèlent sa fonction de reproduction négligée », a notamment déclaré Roy J. Levin.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de