Vous fumez la cigarette électronique ? Cette femme a frôlé la mort après 3 semaines d’utilisation

Après s’être mise à la cigarette électronique pendant à peine 3 semaines, une adolescente de 18 ans a dû se rendre aux urgences pour des problèmes respiratoires.

Hospitalisée d’urgence à cause de sa cigarette électronique

Souvent présentée comme moins nocive pour la santé que la cigarette classique, un événement survenu aux USA pourrait bien ternir la réputation de la cigarette électronique. En effet, en Pennsylvanie, une jeune adolescente de 18 ans (dont le nom n’a pas été divulgué) a dû se rendre aux urgences de Pittsburg pour des problèmes respiratoires, et ce, alors qu’elle avait commencé à « vapoter » depuis à peine 3 semaines.

Les symptômes qui l’ont poussée à se rendre à l’hôpital au plus vite ? Alors qu’elle n’avait jamais eu de problèmes respiratoires auparavant (mis à part un asthme léger), elle a commencé à avoir de la toux, des difficultés respiratoires qui s’aggravaient à chaque minute et des douleurs soudaines dans la poitrine à chaque inspiration et expiration. Et alors que sa toux était devenue plus fréquente, les médecins ont dû l’emmener à l’unité de soins intensifs pédiatriques, avant de la mettre sous antibiotiques. Malgré tout, son état s’est rapidement aggravé.

La cigarette électronique est plus nocive que ce que l’on croit.

La jeune femme victime d’une pneumopathie d’hypersensibilité

Résultat ? La jeune femme a connu ce qui est communément connu comme de l’insuffisance respiratoire, a déclaré le Dr Daniel Weiner, l’un des médecins du patient. « Elle était incapable d’obtenir suffisamment d’oxygène dans son sang et ses poumons et avait besoin d’un ventilateur mécanique (respirateur) pour respirer jusqu’à ce que ses poumons se rétablissent », a déclaré Weiner.

Suite à ça, la jeune femme a dû utiliser pendant plusieurs jours un appareil respiratoire, ainsi que des tubes insérés des deux côtés de sa poitrine pour drainer le liquide de ses poumons. Ses médecins ont diagnostiqué une pneumopathie d’hypersensibilité, parfois appelée « poumon humide », une inflammation des poumons due à une réaction allergique aux produits chimiques ou à la poussière.

Les effets secondaires de l’utilisation de la cigarette electronique pourront réellement se voir dans plusieurs années.

Des effets secondaires visible à plus ou moins long terme

Selon le Dr Sommerfeld, l’épisode vécu par l’adolescente est loin d’être un cas isolé et ce genre d’effet secondaire pourrait se développer avec le temps. “Il est difficile de spéculer sur la fréquence à laquelle cela pourrait se produire, mais il y a quelques rapports de cas impliquant des adultes qui ont développé une détresse respiratoire suite à l’utilisation de la cigarette électronique” déclare-t-il. « À mesure que la consommation de cigarettes électroniques augmentera, nous verrons plus de rapports de cas et d’effets secondaires. »

Ilona Jaspers, professeur aux départements de pédiatrie et de microbiologie et d’immunologie à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, déclare de son côté que cet événement “met en évidence l’importance des potentiels effets néfastes sur la santé associés à l’utilisation de l’e-cigarette.”

Ses recherches ont notamment montré que certains produits chimiques contenus dans les cigarettes électroniques réduisent de manière significative la fonction des cellules immunitaires.

 


Les Tardigrades sont des créatures microscopiques capables de revenir à la vie après 30 ans dans la glace

— @DailyGeekShow