― MAD.vertise / Shutterstock.com

Un chirurgien britannique nommé Simon Bramhall a récemment perdu son permis d’exercer, car il a gravé ses initiales sur les organes de certains de ses patients en 2013. Ainsi, il aura fallu attendre huit ans avant que l’homme ne reçoive la punition adéquate pour son acte odieux.

Ses initiales gravées sur les organes de deux patients

En 2013, Simon Bramhall a gravé ses initiales sur le foie de deux patients qui ont été opérés à l’hôpital Queen Elizabeth de Birmingham, en Angleterre. Les lettres étaient gravées avec un faisceau d’argon, qui est normalement utilisé par les chirurgiens pour arrêter les saignements de l’organe ou pour tracer des directions qui serviront plus tard.

Le pot aux roses a été découvert par un autre chirurgien, qui devait réaliser une nouvelle opération sur l’un des deux patients concernés. Déconcerté par cette découverte, ce dernier n’a pas hésité à prévenir les autorités médicales compétentes. De son côté, Simon Bramhall a reconnu les faits. Pour se justifier, il a indiqué que cet acte lui permettait d’évacuer la pression lorsqu’il effectuait des opérations difficiles.

L’enquête a connu de nombreux rebondissements

Avant le retrait définitif de son permis d’exercer, cette affaire a connu de nombreux rebondissements. La découverte des initiales gravées sur les deux foies a notamment conduit à la suspension de Bramhall. Mais alors que l’enquête était encore en cours, ce dernier a démissionné de son poste pour échapper à un licenciement.

Ce n’est que fin 2017 qu’il a été jugé pour ses actes. Il a notamment écopé d’une amende d’environ 12 000 euros, sans peine de prison. Il a ensuite été privé du droit d’exercer en 2020. Cependant, il a été réintégré dans un hôpital en 2021, avant d’être à nouveau privé du droit d’exercer grâce à la contestation d’une organisation de professionnels de la santé.

Entre-temps, Bramhall s’est associé à l’un de ses anciens patients pour écrire une série de thrillers médicaux intitulée « Histoires de scalpel ». Dans l’un de leurs livres, ces derniers racontent l’histoire d’un chirurgien ayant gravé ses initiales sur le foie d’un patient.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments