Plus besoin de trimballer partout votre portefeuille. Actuellement, plusieurs chaînes de magasins chinoises acceptent la reconnaissance faciale comme nouveau système de paiement. Voyons ensemble comment cela fonctionne.

Les systèmes de paiement par reconnaissance faciale ont été imaginés par les firmes Tencent Holdings et Alibaba Group. Le principe est de ne plus avoir recours aux applications bancaires ni aux distributeurs automatiques pour faire ses courses.

Aslysun / Shutterstock.com

Plus besoin de faire la queue aux caisses traditionnelles

En effet, avec plus d’un milliard trois cent millions de personnes, la Chine est le premier sur le classement des pays les plus peuplés au monde et représente pour les firmes technologiques un marché d’envergure à conquérir et à ne pas perdre.

Sur le plan économique, le grand nombre de consommateurs chinois fait qu’il n’est pas rare de se retrouver avec de longues files d’attente dans les places de supermarchés. Toutefois, les systèmes de paiement de Tencent, WeChat Pay, et d’Alibaba, AliPay, fournissent désormais une solution innovante et rapide pour éviter aux consommateurs chinois de faire la queue.

C’est le cas par exemple de Lu Shanhu, une consommatrice chinoise citée dans un article du Monde qui, quand elle fait ses courses aux caisses automatiques des supermarchés Carrefour du parc Zhongshan, à Shanghaï en Chine, scanne elle-même ses produits et scanne seulement son visage pour ensuite sortir du magasin.

Finie la queue à la caisse ! / MNXANL – Wikimedia Commons

La transaction se fait en un rien de temps

En effet, les supermarchés Carrefour en Chine sont actuellement équipés de systèmes de paiement par reconnaissance faciale. Il s’agit d’un écran doté de deux petites caméras en forme de bille qui va faire une reconnaissance faciale du client – qui doit au préalable être inscrit au système – puis l’écran affiche le montant dû par le client pour ses achats. Il ne reste plus au client qu’à saisir les quatre derniers chiffres de son numéro de téléphone sur son terminal de paiement WeChat Pay ou AliPay et ses courses sont faites.

Cette innovation technologique et économique a été testée durant deux ans en Chine et elle séduit dorénavant de plus en plus d’enseignes commerciales. C’est le cas par exemple de 300 boulangeries Wedome à Pékin, de plusieurs restaurants KFC et des magasins hyperconnectés Hema d’Alibaba qui ont décidé d’adopter ces nouveaux systèmes de paiement.

Carrefour estime que d’ici 2022, ces nouveaux systèmes de paiement représenteront 20 % des paiements. A quand l’arrivée de cette nouvelle technologie en Europe ? Affaire à suivre.

Verra-t-on un jour ces innovations débarquer en Europe ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de