Au cours des dernières années, le développement des drones en tout genre a rencontré un succès considérable. A la base construits pour des fins militaires, ils sont devenus de plus en plus communs. Mais les drones deviennent de véritables armes autonomes et tueuses commercialisées par la Chine.

Mais les entreprises de construction de drones ne se sont jamais arrêtées de faire progresser leurs drones a des fins militaires. C’est le cas de l’entreprise chinoise Ziyan qui exporte depuis quelque temps des drones armés au Moyen-Orient.

« Au moment où nous parlons, le gouvernement chinois exporte déjà certains de ses drones aériens militaires les plus avancés vers le Moyen-Orient », affirme le secrétaire de la Défense des Etats-Unis, Mark Esper.

Des entreprises chinoises à l’origine des drones de combat

L’entreprise Ziyan fait partie de ces entreprises chinoises qui développent des drones de combat. Ils ont construit le Blowfish A3, un drone qui serait capable de communiquer facilement grâce à une intelligence artificielle. Il serait capable de former un essaim avec d’autres drones du même type et de coordonner des attaques ciblées sans l’intervention humaine.

L’entreprise affirme qu’il « effectue de manière autonome des missions de combat plus complexes, y compris la détection à point fixe, la reconnaissance à portée fixe et des frappes ciblées de haute précision ». Ils sont aussi équipés d’une mitrailleuse légère ou de missiles.

Voici une vidéo du Blowfish A1 et du Blowfish A2.
Ziyan UAV / You Tube

Le gouvernement chinois ne se cache pas de vendre ses drones au Moyen-Orient

D’après Greg Allen, responsable de la stratégie et des communications au Centre commun d’intelligence artificielle du département de la Défense, le gouvernement chinois ne se cache pas. En effet, il aurait même déclaré « qu’il exporterait également ses drones furtifs de prochaine génération lorsque ceux-ci seraient disponibles ».

Il exporte aussi déjà les drones militaires les plus avancés vers l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. L’entreprise Ziyan, quant à elle, négocierait un contrat de vente pour le Blowfish A2 avec l’Arabie saoudite et le Pakistan.

Ziyan UAV / You Tube

Lors du 8e forum Beijing Xiangshan, le cadre supérieur de NORINCO Group, Zeng Yi, avait déclaré que l’intelligence artificielle deviendrait primordiale dans le domaine des militaires et que l’être humain ne prendrait plus part au combat.

— © Ziyan UAV / You Tube

COMMENTEZ
5

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
2 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
ALiAsaTikoCarloman Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Carloman
Invité
Carloman

Ne me dites pas que les ricains ne le savaient pas, n’ont pas développé de telles armes… Il est évident que le forces militaires vont employer ces machines pour les théâtres d’intervention. Bien que certains décideurs, joyeusement naïfs, aient affirmé, comme aux USA ou bien en Europe, qu’ils ne les… Lire la suite »

Tiko
Invité
Tiko

Pourquoi le gouvernement chinois devrait se cacher de vendre ces drone puisque toutes les grandes puissances tels la France, l’Allemagne, les USA, l’Angleterre et la Russie entre autres vendent des armes bien plus meurtrières et sophistiquées à des dictateurs criminels?