— Vitaliy Karimov / Shutterstock.com

L’éradication du coronavirus est actuellement une lutte au quotidien pour la Chine. En plus de devoir affronter ce virus d’origine inconnue, le pays doit également faire face à une autre maladie mortelle, à savoir une épidémie de grippe aviaire.

Une épidémie qui se propage à une vitesse inquiétante chez les volailles

Le ministère chinois de l’Agriculture a déclaré dans un communiqué de presse que la souche hautement pathogène du virus H5N1 de la grippe aviaire A avait été découverte dans une ferme avicole dans le sud-ouest de la province du Hunan. Il s’agit du premier cas de grippe aviaire H5N1 détecté dans un élevage de volailles. Néanmoins, la souche hautement pathogène H5N6 de la grippe aviaire, une souche voisine, avait été découverte dans une ferme avicole du sud-ouest de la province du Sichuan. Quatre autres cas ont déjà été trouvés chez des cygnes cette année dans la région du Xinjiang, a rapporté Reuters.

Si le simple fait de devoir combattre deux virus en même temps est déjà très inquiétant, le fait que le H5N1 se soit déjà propagé à Hunan ne fait qu’exacerber l’anxiété de tous, dans la mesure où cette région se trouve dans une zone très proche de l’épicentre du coronavirus.

En effet, le ministère de l’Agriculture a également signalé au début du mois de février que 4 500 poulets sur 7 850 étaient morts du virus H5N1 dans la province du Hunan. Les autorités locales ont par la suite dû abattre 17 828 volailles. Fort heureusement, aucun cas d’infection de H5N1 n’a été signalé chez des humains. Malgré cela, une extrême vigilance doit être maintenue dans la mesure où il s’agit d’un virus très contagieux et qu’il peut bel et bien infecter les humains. Pour rappel, la grippe aviaire avait fait 282 morts dans 15 pays en 2003, selon l’OMS.

Une infection dangereuse, mais maîtrisable

Il est à savoir que selon l’Organisation mondiale de la santé, le taux de mortalité de la grippe aviaire est de 60 % et que le meilleur moyen d’attraper le virus est d’entrer en contact avec une volaille infectée. De même, le Centers for Disease Control and Prevention a signalé que la grippe aviaire H5N1 a un potentiel pandémique.

« Les virus de la grippe changent constamment et les virus de la grippe animale peuvent changer de telle sorte qu’ils peuvent gagner la capacité d’infecter facilement les gens et se propager parmi les gens, provoquant ainsi une pandémie », a déclaré le CDC dans un article sur son site web. Heureusement, contrairement au coronavirus, il semblerait que la grippe aviaire H5N1 soit curable puisque l’OMS a développé un vaccin contre ce type d’infection.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Maria Marcel Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Maria Marcel
Invité
Maria Marcel

Un autre jeune médecin de Wuhan, la ville au cœur de l’épidémie, est décédé. Le New York Times a rapporté qu’un docteur de 29 ans à Wuhan, la ville au centre de la nouvelle épidémie de coronavirus en Chine, est décédé jeudi soir après avoir été infecté par le virus,… Lire la suite »