Dans certaines contrées chinoises, les femmes se préparent activement à pleurer le jour de leur mariage. C’est le cas dans la province du Sichuan, où elles s’entraînent ainsi à pleurer une heure par jour pendant un mois avant leur union.

Pendant le mois qui précède le mariage des jeunes femmes du Sichuan, en Chine, un drôle de rituel accompagne les préparatifs habituels. En effet, la coutume exige que les Chinoises de la province du Sichuan s’entraînent à pleurer une heure par jour !

Les mariages chinois ne se déroulent pas dans la plus grande sobriété. Il est de bon ton d’organiser une fête opulente, avec plusieurs banquets, s’étalant souvent sur plusieurs jours. La mariée change de robe jusqu’à trois fois pendant les différentes parties de la cérémonie.

Dans ce contexte presque spectaculaire, on ne s’étonne pas qu’une performance quasi dramatique soit attendue de la mariée. D’ailleurs, elle n’est pas la seule à devoir pleurer. La mère de la mariée s’entraîne à pleurer avec cette dernière, environ 20 jours avant, et la grand-mère s’y met environ 10 jours avant le mariage. Si la mariée a des soeurs et des tantes, celles-ci ne dérogent pas à la règle.

2
COMMENTEZ

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Hassan Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Hassan
Invité
Hassan

Ce n’est pas un drôle de rituel puisque cela existe aussi chez les amazigh ou si on veut les berbères, ainsi donc, le jour de l’expédition ´amsafd’ on l’appelle aussi le jour la rentrée ´dakhla’ n’est pas un jour heureux ni pour la mariée ni pour sa petite famille ni pour ses amies du village, elle est accompagnée par toute La Tribune lors de son départ chez son futur mariée a l’aube ou un peu avant dans la nuit selon la distance à parcourir, et c’est la tribu du marié qui vient la chercher, arrivant devant la maison ou la… Lire la suite »

Hassan
Invité
Hassan

Désolé, beaucoup de fautes lors de l’envoie, je corrige donc mon commentaire et je le renvoie une deuxième fois: Ce n’est pas un drôle de rituel puisque cela existe aussi au moins chez les amazighs ou si on veut les berbères de l’Atlas du Maroc, ainsi donc, le jour de l’expédition ´amsafd’ on l’appelle aussi le jour la rentrée ´dakhla’ n’est pas un jour heureux ni pour la mariée ni pour sa petite famille ni pour ses ami(e) du village, elle est accompagnée par toute La Tribu lors de son départ chez son futur mari a l’aube ou un peu… Lire la suite »