20 chiffres choquants qui vous démontrent que l’esclavage a toujours été un commerce effroyable

L’esclavage est une pratique aussi vieille que le monde. De tout temps et partout dans le monde, les sociétés ont eu recours à des esclaves pour effectuer les tâches les plus ingrates. On recense ainsi des traces d’esclavage chez les Sumériens, dans l’Égypte ancienne, dans la Grèce et la Rome antique mais aussi au Moyen Âge. Avec l’abolition de l’esclavage dans de nombreux pays, on aurait pu penser que l’esclavage disparaîtrait. Hélas, cette pratique existe encore dans le monde moderne, sous d’autres formes. Le DGS vous présente les chiffres les plus frappants de cette méthode.

 

D’après un recensement fait au IVe siècle avant Jésus-Christ à Athènes, il y avait 400 000 esclaves dans la ville :

AspasiaAlcibiadesPendant l’Antiquité grecque, la proportion des esclaves dans la population était absolument énorme. Si aucun chiffre confirme avec exactitude ce fait, un recensement fait au 4e siècle avant J.-C. fait état de 400 000 esclaves dans la capitale athénienne. Il n’était pas rare qu’un citoyen ait à sa disposition un ou plusieurs esclaves (trois en moyenne dans une famille).

 

Durant la célèbre guerre des Gaules, qui a opposé Romains et Gaulois, Jules César aurait fait entre 400 000 et un million d’esclaves :

Boulanger-gustave-clarence-rudolphe-french-1824-1888-the-slave-marketDans la Rome antique, l’esclavage était aussi une pratique courante. Pour la plupart, c’était des prises de guerre issues de terres conquises. Lors d’une des guerres les plus célèbres de l’époque romaine, le fameux Jules César aurait fait entre 400 000 et un million d’esclaves. Le chiffre est véritablement impressionnant.

 

Lors de la prise de Carthage, les Romains ont récupéré 50 000 esclaves :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme révélé ci-dessus, les Romains avaient pour habitude de faire de leurs peuples ennemis vaincus des esclaves. La ville de Carthage a représenté longtemps un des plus grands ennemis du peuple romain. Lors de la prise de la ville, où Caton l’Ancien prononça la célèbre phrase « Carthago delenda est » (Carthage doit être détruite), ils firent 50 000 esclaves.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux