En l’espace de quatre ans, Spot, développé par la société Boston Dynamics, a beaucoup évolué. Conçu pour réaliser de nombreuses tâches et assister les humains dans leur travail, ce robot quadrupède ultra-avancé est désormais disponible à la location.

Spot, le chien-robot polyvalent

Comme vous pouvez vous en douter, Spot n’a pas été conçu pour vous tenir compagnie et se blottir chaque soir au coin du feu. Il s’agit d’un chien-robot à usage industriel, capable de transporter des marchandises dans un entrepôt, de grimper les escaliers, d’inspecter un site difficile d’accès pour les opérateurs humains ou d’arpenter avec aisance des terrains accidentés. Développé par Boston Dynamics, cet appareil autonome « conçu comme une plateforme robuste et personnalisable » peut désormais être loué, moyennant quelques dizaines de milliers de dollars.

Disposant d’une autonomie de 90 minutes, Spot peut se déplacer à une vitesse maximale d’1,6 mètre par seconde, fonctionne à des températures comprises entre -20 °C et 45 °C et dispose d’une vision à 360 degrés l’aidant à éviter les obstacles. Pouvant également être utilisé sous la pluie, ce chien-robot peut transporter des charges utiles allant jusqu’à 14 kilogrammes. Les entreprises s’offrant ses services ont par ailleurs la possibilité de l’équiper de capteurs et de modules matériels supplémentaires lui permettant d’effectuer une vaste gamme de tâches.

Un fort potentiel

« À l’heure actuelle, nos premiers clients utilisent Spot pour surveiller les chantiers de construction, effectuer des inspections à distance sur des installations gazières, pétrolières ou électriques, ainsi que dans le domaine de la sécurité publique », explique Boston Dynamics. Comme les démonstrations réalisées ces derniers mois l’ont montré, celui-ci est capable de s’acquitter de tâches de nature très diverse : il peut par exemple ouvrir des portes ou arpenter des terrains accidentés en utilisant une batterie de capteurs et d’algorithmes afin de rester stable en permanence.

Bien que Spot reste encore perfectible, notamment en ce qui concerne ses interactions avec les humains, sa courbe d’évolution rapide et le fait qu’il soit d’ores et déjà disponible à la location en disent long sur son potentiel.

« Spot démontre que le recours à de tels robots dans le domaine de la construction peut s’avérer rentable. Ils peuvent atteindre des endroits difficiles d’accès, courir sur des terrains accidentés, assister les ouvriers en portant leurs outils ou les matériaux qu’ils utilisent, ou même cartographier les zones à bâtir », estime Noel Sharkey, de l’université de Sheffield.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de