Les puces et les tiques sont des fléaux qui peuvent s’attaquer à votre petit toutou. Ces parasites sont en fait des petites bêtes qui sucent le sang des animaux domestiques, et elles peuvent, par la même occasion, transmettre des maladies aux chiens. Malheureusement, plus le printemps approche, plus le risque que les chiens attrapent ces parasites augmente. Heureusement, les puces et les tiques ne sont pas indestructibles, et en plus de pouvoir les éliminer, on peut également les éviter.

Quels dangers représentent réellement les puces et les tiques ?

Les infestations par les puces peuvent rapidement devenir incontrôlables, car les puces pondent des œufs en très grand nombre. À raison de 40 à 50 œufs par jour pendant environ 50 jours, une seule puce femelle peut produire 2 000 œufs au cours de sa vie. Bien évidemment, avoir des puces est très désagréable pour les chiens, mais en plus de cela, elles peuvent également avoir des impacts sur la santé de l’animal.

Une infestation de puces peut notamment causer une anémie à cause de la quantité de sang perdue. Cela peut également entraîner de graves allergies à la salive des puces, appelées dermatite allergique aux puces.

En ce qui concerne les tiques, elles peuvent causer des maladies graves, notamment la maladie de Lyme, une maladie insidieuse causée par une bactérie appelée Borrélie qui est notamment transportée par les tiques.

Comme avec les puces, une infestation par les tiques peut également provoquer une anémie, mais aussi d’autres maladies infectueuses comme la babésiose, l’anaplasmose et l’ehrlichiose. À noter que ces maladies sont toutes susceptibles de laisser de graves séquelles à votre chien, de le paralyser, ou même de le tuer.

Deux petits rottweilers © Pixabay

Comment prévenir l’apparition de tiques chez les chiens?

Il est très difficile d’empêcher l’exposition de votre chien aux puces et aux tiques. Ces parasites peuvent s’attacher à lui lorsqu’il vous accompagne lors de promenades, de randonnées ou lors de n’importe quelle activité en plein air. Or, enfermer votre animal de compagnie dans une chambre aseptisée n’est sûrement pas une option.

Donc, pour protéger votre chien de ces petites bêtes, le meilleur moyen consiste à utiliser régulièrement des produits de contrôle des tiques et des puces.

Cependant, avant d’entreprendre quoi que ce soit, veillez à consulter votre vétérinaire pour savoir quel type de produit conviendrait le mieux à votre toutou. Ces produits peuvent notamment se présenter sous forme de sprays, de spot-ons ou encore des colliers anti parasitaires.

Outre cela, il est également fortement conseillé de procéder périodiquement et systématiquement à des contrôles parasitaires. S’il est tout à fait possible de contrôler cela soi-même, il est toujours conseillé de faire appel à un professionnel.

Un chien allongé dans l’herbe © Pexels

Comment traiter les puces et les tiques ?

Si malheureusement, votre chien est déjà infecté par l’un ou l’autre de ces parasites, il est plus que préférable d’aller consulter au plus vite un vétérinaire. Il existe des traitements médicaux pour se débarrasser de ces fléaux, mais il est très important d’être persévérant quant à ces traitements. Ainsi, il faut traiter votre chien pendant une durée optimale de 3 mois consécutifs afin de briser le cycle de vie des parasites.

Outre le traitement directement appliqué par rapport au chien, il est également nécessaire de traiter l’environnement qui l’entoure. Ainsi, il faut bien laver les couvertures et coussins de votre chien à au moins 60 degrés pour tuer les parasites. Bien évidemment, il faut veiller à passer régulièrement l’aspirateur et à bien épousseter les meubles. Outre cela, si vous en avez la possibilité, il est aussi conseillé d’utiliser des sprays antiparasitaires à l’intérieur de la maison.

De jeunes chiots et leur mère © Pixabay

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Annie Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Annie
Invité
Annie

« provoquer une anémie, mais aussi d’autres maladies incestueuses comme la babésiose, l’anaplasmose et… »
Heuuuuuu…les maladies « incestueuses »?????