— Jason Korbol / Shutterstock.com

C’est bien connu, les chiens sont les meilleurs amis de l’Homme. Et c’est encore plus vrai actuellement dans la mesure où de plus en plus de preuves ont démontré qu’ils peuvent être entraînés pour détecter le Covid-19. De cette manière, les chiens pourraient jouer un grand rôle dans la lutte contre la pandémie.

Des résultats très prometteurs

Selon une nouvelle étude, les chiens pourraient être entraînés pour détecter le Covid-19 en reniflant la sueur. Pour en arriver à cette conclusion, l’étude de validation de principe a été menée pour évaluer si des chiens renifleurs entraînés pouvaient faire la distinction entre les échantillons de sueur provenant d’individus positifs au Covid-19 symptomatiques et ceux d’individus qui ne portent pas le virus. Les expériences de l’étude ont notamment été menées sur deux sites en France et au Liban avec le même protocole de test. Au total, 14 chiens et 177 personnes ont été recrutés pour participer à l’étude, a rapporté CNN.

Ainsi, les chercheurs ont prélevé des échantillons de sueur provenant des participants à l’étude. En ce qui concerne les chiens, les animaux choisis ont déjà été formés pour détecter des bombes, le cancer du colon ou spécialement formés pour le sauvetage. Une fois entraînés pendant une à trois semaines, les chiens étaient soumis au hasard à des échantillons de sueur contenant du Covid-19 ou à des échantillons témoins. Selon les résultats de l’étude publiés dans la revue Plos One, le taux de réussite par chien variait de 76 % à 100 % parmi les six chiens qui ont participé aux dizaines d’essais effectués.

Mieux encore, parmi certains échantillons qui ont été testés négatifs par les médecins, les chiens ont pu détecter qu’ils contenaient des virus. Des analyses supplémentaires ont donné raison aux chiens. « Ces résultats fournissent des preuves que les chiens de détection peuvent être capables de faire la distinction entre les échantillons de sueur provenant d’individus symptomatiques au Covid-19 et ceux d’individus asymptomatiques négatifs au Covid-19 », ont écrit les auteurs de l’étude.

― albaceb / Shutterstock.com

Les chiens comme outil complémentaire dans la lutte contre le Covid-19

S’il est encore trop tôt pour affirmer que les chiens pourraient être utilisés comme nouvel élément de lutte contre la pandémie, les scientifiques se disent optimistes quant aux résultats obtenus. En effet, cette étude est une étape importante dans la validation du principe, mais elle comprend encore de trop nombreuses limites et s’est basée sur trop peu d’expériences pour servir de principe. Des études plus importantes seront ainsi menées pour confirmer les résultats de cette étude. Par ailleurs, les chercheurs ont tenu à préciser que les chiens ne pourront jamais remplacer les tests effectués en laboratoire, mais seront utiles en tant qu’outil complémentaire.

Ils peuvent notamment servir d’alternative non invasive aux tests qui sont actuellement disponibles, a rapporté Interesting Engineering. Ainsi, les futures études à mener pour savoir si les chiens peuvent réellement détecter le Covid-19 dans la sueur auront pour but de savoir si les autorités sanitaires peuvent envisager d’utiliser des chiens pour prédépister la maladie. Étant donné le potentiel des chiens dans cette lutte, de nombreux pays comme le Chili, l’Argentine, le Brésil, l’Australie et la Belgique ont d’ores et déjà commencé à entraîner des chiens pour détecter les personnes atteintes de coronavirus.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de