— Natalia Lebedinskaia / Shutterstock.com

« Le chien est le meilleur ami de l’Homme », dit l’adage. En entendant une telle histoire, on ne peut qu’approuver. Le chien Capitaine, en Argentine, a visité et veillé la tombe de son maître pendant 12 ans, jusqu’à ce que lui-même décède. Une histoire qui est loin d’être unique.

C’est une histoire particulièrement émouvante qui s’est déroulée en Argentine, rapportée en 2017 par le quotidien Los Andes. Depuis plus de 10 ans, Capitaine, un berger allemand, se rend quotidiennement au cimetière. Tous les jours, il accomplit la même routine : il se promène parmi les tombes, est nourri par les gardiens puis, à 18h, vient se poster sur une tombe, qui se trouve être celle de son maître, mort en 2006.

Il y passe la nuit, malgré les tentatives de Damian, le fils de son maître, de le ramener chez lui. Capitaine a toujours fini par s’échapper pour revenir veiller son défunt maître, malgré son âge (il avait à l’époque plus de 15 ans), et le fait qu’il était aveugle et boiteux. Ce rituel a continué jusqu’en 2018, à la mort de Capitaine.

Cette histoire particulièrement touchante de fidélité d’un chien vis-à-vis de son maître rappelle celle d’Hachiko. Ce chien japonais vivait avec son maître, professeur d’université à Tokyo, qu’il accompagnait quotidiennement à la gare et revenait le chercher le soir. Malheureusement, lors d’une conférence à l’université en 1925, le professeur meurt. Hachiko revient tout de même, fidèlement, pendant plus d’une décennie, à la gare, pour l’attendre. Les habitués le reconnaissent et le nourrissent et, en 1934, une statue en son honneur est érigée devant la gare de Shibuya. Hachiko meurt en 1935, après avoir fidèlement attendu son maître pendant plus d’une décennie.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de