Aussi adorables soient-ils, les chats sont une véritable menace pour l’écosystème

À la fois fidèle compagnon et indépendant, le chat est un membre de la famille à part entière. Alors difficile d’être négatif à propos de cette espèce animale. Et pourtant, les chats errants seraient responsables d’un véritable désastre écologique…

Leur instinct de prédateur peut paraître amusant, mais il contribue surtout à la sixième extinction de masse. C’est ce qu’explique une analyse internationale publiée cette semaine dans la revue Proceedings of the National Academies of Sciences.

Un chat s'apprête à attraper un oiseau via Shutterstock
Un chat s’apprête à attraper un oiseau via Shutterstock

L’étude dirigée par Tim Doherty, chercheur en préservation écologique, a révélé que les chats avaient participé à la disparition de nombreuses espèces durant les 500 dernières années. Oiseaux, mammifères et même reptiles, 63 de leurs espèces se sont éteintes à cause des chats notamment.

Et les chats ne sont pas les seuls à faire disparaître des espèces. Les chiens de leurs côté ont contribué à près d’une douzaine d’extinctions. Pour parvenir à une telle conclusion, les chercheurs ont étudié la liste rouge des espèces menacées de l’UICN pour déterminer quels prédateurs importés provoquaient le plus de dégâts sur les espèces locales. Résultats : chats et chiens se trouvaient parmi ces prédateurs non locaux.

Un chaton joue avec une souris qu'il a capturé via Shutterstock
Un chaton joue avec une souris qu’il a capturé via Shutterstock

Le fait que nos fidèles compagnons soient une menace pour l’environnement n’est en réalité pas nouveau pour les biologistes. Car depuis de nombreuses années, les scientifiques étudient les conséquences de l’introduction de nouveaux prédateurs dans un écosystème et ces animaux aussi adorables soient-ils avec l’Homme n’y échappent pas.

Mais pour la première fois, une étude parvient à analyser à quel point la situation est importante à l’échelle planétaire. « Cette information nous permet de déterminer comment l’impact varie selon les prédateurs, les proies et les localisations », explique Tim Doherty.

Un chat a attrapé un oiseau via Shutterstock
Un chat a attrapé un oiseau via Shutterstock

En priorité rongeurs et chats, mais aussi chiens, cochons, renards et la petite mangouste indienne ont ainsi contribué à la disparition d’au moins 87 oiseaux, 45 mammifères, et 10 reptiles. Aujourd’hui, pas moins de 596 autres espèces sont menacées par l’introduction de carnivores.

Un chat mange un oiseau via Shutterstock
Un chat mange un oiseau via Shutterstock

Alors pour éviter qu’elles ne disparaissent, il est de la responsabilité de chacun de stériliser son matou et éviter ainsi la prolifération de chats errants. Mettre une cloche autour de son cou peut également prévenir les proies de son arriver et leur permettre de s’échapper. Et si comme nous, vous adorez quand même les chats, découvrez ces 21 espèces sauvages dont vous ne soupçonniez sans doute pas l’existence.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux