Trump autorise les chasseurs à appâter les ours avec du bacon et des donuts…

Mauvaise nouvelle pour les ours d’Alaska, Donald Trump et ses mesures contre les animaux sauvages sont de retour… Et c’est un désastre pour l’environnement. Explications.

GARE AUX DONUTS 

Sous l’administration Obama, une série de pratiques concernant la chasse dans les zones fédérales protégées d’Alaska avaient été interdites. Un nouveau point de désaccord pour Donald Trump qui a décidé de faire tout le contraire de son prédécesseur. Le National Park Service (NPS) a présenté mardi 22 mai un projet de loi qui annule ces mesures.

Ces pratiques, dénoncées par les associations de protection des animaux, comprenaient l’appâtage des ours brun et noir avec de la nourriture (donuts, bacon), l’utilisation des chiens pour chasser les ours noirs et la traque des oursons dans leurs terriers.

Un grand retour en arrière donc pour le gouvernement qui souhaite « mettre fin à des propositions réglementaires passées en 2015 qui interdisent certaines pratiques« . La proposition devrait être adoptée d’ici deux mois.

LE GRAND RETOUR EN ARRIÈRE

Trump n’en est pas à son coup d’essai dans le domaine des règlementations sur les animaux sauvages. En avril 2017, une loi votée par le Congrès républicain était déjà revenue sur les décisions d’Obama en réautorisant les chasseurs à tirer sur des ours ou des loups depuis un hélicoptère ou un avion en Alaska.

Cinq mois plus tard, c’est en réautorisant l’importation de trophées de chasse de certains pays africains dont la Zambie et le Zimbabwe qu’il fait à nouveau parler de lui. Et puisque la personnalité complexe de Donald Trump n’en est pas à une contradiction près, son nouveau Conseil de préservation de la vie sauvage est constitué en presque totalité de chasseurs de trophées.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux