La charge mentale des femmes illustre à quel point la parité entre les sexes est loin d’être acquise

Au sein du couple, la répartition des tâches est de plus en plus répandue mais la charge mentale est encore trop présente. Ce devoir de penser à tout dans la maison, une mère de famille a choisi de le mettre en lumière. En créant un compte Instagram dédié à ce sujet, elle donne la parole à celles qui le subissent au quotidien mais tente aussi de sensibiliser le public pour faire bouger les choses. 

Qu’elles soient compagnes ou mères de famille, les femmes sont confrontées chaque jour à la charge mentale. Symbole d’un manque de parité au sein du cocon familial, ce fait de devoir penser à tout et de s’occuper de tout est encore trop assimilé à la femme. Elles entendent d’ailleurs régulièrement 4 mots lourds de sens : « T’as pensé à… ». Si ces mots peuvent paraître anodins, ils ont déclenché chez Marie, une professeur d’Histoire et mère de famille, le désir de s’exprimer sur le sujet et de faire évoluer les mentalités.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par T’as pensé à (@taspensea) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par T’as pensé à (@taspensea) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par T’as pensé à (@taspensea) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par T’as pensé à (@taspensea) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par T’as pensé à (@taspensea) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par T’as pensé à (@taspensea) le


Castelmoron-d’Albret, en Gironde, est la plus petite commune de France avec ses 8 petites rues

— @DailyGeekShow