— Vladimir Wrangel / Shutterstock.com

C’est un fait bien connu, les pieuvres sont des animaux particulièrement intelligents et habiles. Mais il semblerait que les poulpes soient encore plus incroyables qu’on ne le pensait jusqu’à présent. Il a en effet été découvert que leur cerveau partage un étonnant point commun avec le nôtre.

Des similarités au niveau des gènes dans le cerveau

La pieuvre est un organisme exceptionnel avec un cerveau très complexe et des capacités cognitives uniques parmi les invertébrés. En fait, à de nombreux égards, la pieuvre a plus en commun avec les vertébrés qu’avec les invertébrés. Selon une nouvelle étude réalisée par les chercheurs du laboratoire italien SISSA, la complexité neurale et cognitive de ces animaux pourrait provenir d’une analogie moléculaire avec le cerveau humain. En effet, le génome humain et le génome de la pieuvre contiennent tous deux un grand nombre de gènes sauteurs ou transposons.

Les transposons sont des éléments génétiques qui peuvent sauter à différents endroits au sein du génome d’une cellule. Ces gènes sauteurs peuvent entraîner la duplication du même matériel génétique. Ils peuvent également créer ou inverser parfois des mutations, et même modifier l’identité génétique et la taille du génome de la cellule. Selon les résultats de l’étude publiée dans la revue BMC Biology, ces transposons ont été trouvés chez deux espèces de poulpes : la pieuvre commune Octopus vulgaris et la pieuvre californienne Octopus bimaculoides.  

Plus précisément, ces gènes sauteurs appartenant à la famille LINE (Long Interspersed Nuclear Elements) ont été découverts dans la partie du cerveau de la pieuvre qui gère les capacités cognitives. Dans le cerveau humain, ces transposons peuvent également être trouvés dans un endroit similaire. Par ailleurs, des recherches récentes ont révélé que les transposons LINE sont soigneusement régulés dans le cerveau humain, et l’on pense qu’ils sont liés à l’apprentissage et à la mémoire.

― Vladimir Wrangel / Shutterstock.com

Une découverte très importante pour la compréhension des transposons

Étant donné la grande similarité entre les transposons dans le cerveau des humains et des pieuvres, ils pourraient également avoir les mêmes attributs chez ces dernières, d’où la grande intelligence de ces créatures marines. Plus important encore, cette découverte donne un nouvel aperçu et une meilleure compréhension de la fonction de ces transposons de la famille LINE. « La découverte d’un élément de la famille LINE actif dans le cerveau de ces deux espèces de pieuvres est très significative, car elle renforce l’idée que ces éléments ont une fonction spécifique qui va au-delà du copier-coller », a expliqué Remo Sanges, coauteur de l’étude, dans un communiqué.

Les implications de la découverte étonnante de cette similitude entre le cerveau humain et celui du poulpe incluent également une possibilité d’évolution convergente, a rapporté Science Alert. Il s’agit notamment du développement des traits similaires chez des espèces génétiquement indépendantes, fournissant les mêmes capacités d’adaptation. Dans ce cas précis, il s’agit des capacités cognitives supérieures des humains et des pieuvres. Face à ces découvertes, les chercheurs sont impatients d’approfondir leurs recherches sur les transposons LINE.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments