― FamVeld / Shutterstock.com

Ce mardi 26 janvier, l’Assemblée nationale a débattu au sujet des animaux. Pour éviter un trop grand nombre d’abandons, un « certificat de connaissance » va être mis en place avant d’adopter un animal. De quoi s’agit-il ?

Qu’est-ce que le certificat de connaissance ?

Suite au débat qui s’est déroulé dans la nuit du mardi 26 janvier, l’Assemblée nationale autorise la mise en place d’un certificat de connaissance. En lien avec la proposition de loi contre la maltraitance animale, ce certificat a pour objectif de prévenir les abandons. Il doit également aider à la « prise de conscience » afin d’éviter les « achats impulsifs », indique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie.

Ce papier contient toutes les informations nécessaires au bien-être de l’animal. Il récapitule les soins requis, les vaccinations et les coûts liés à l’animal (nourriture, jeux ou encore les visites chez le vétérinaire). Ce certificat doit être signé lors de la première adoption (que ce soit un chat, un chien ou un équidé).

― albaceb / Shutterstock.com

Il y a encore du chemin à faire

En effet, la France est championne en Europe avec 100 000 animaux abandonnés, indique le Huffington Post. Julien Aubert (LR) est toutefois inquiet : « Attention à ce que ce certificat ne soit pas qu’un bout de papier symbolique. » Pour, Loïc Dombreval, co-auteur du texte et député LREM, les bêtes ne sont « ni une lubie d’urbains en mal de nature, ni une mode passagère, mais un sujet dorénavant irréversiblement politique ».

Malgré cette petite avancée, les députés voulaient également imposer un stage pour les futurs acquéreurs ou un « permis de détention ». Ces deux propositions ont été refusées, ce qui laisse un « goût d’inachevé », indique Olivier Falorni. À quand une réglementation sur la chasse, la corrida ou la vente d’animaux sur Internet ?

L’Assemblée souhaite également mettre fin à la vente de chats et chiens en animalerie dès 2024. Une interdiction motivée par le « sevrage trop précoce« . Le gouvernement s’est opposé à cela favorisant plutôt un meilleur encadrement dans les animaleries et sur les sites de vente en ligne.

3
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
ThierryRUSTINETTECallicarpa Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Callicarpa
Membre
Callicarpa

C’est très loin d’être suffisant ! Tant que des animaux seront en vente dans des animaleries, ils seront vendus à n’importe qui ! Tant que les sites en ligne accepteront les dons d’animaux entre particuliers, ils seront cédés à n’importe qui ! Un animal est un être vivant et sensible.… Lire la suite »