centrale-geothermique
Image d’illustration — Norman Nick / Shutterstock.com

Google a annoncé le raccordement au réseau de sa nouvelle centrale géothermique du Nevada. De telles installations promettent l’accès à une énergie propre, fiable et constante dans un nombre beaucoup plus important d’endroits.

Géothermie avancée

Alors que l’approche sur laquelle se basent la plupart des projets géothermiques les cantonnent à des zones présentant un accès facile à des roches chaudes très fracturées et perméables, la centrale pilote de Google, construite en partenariat avec la société Fervo, exploite une technique empruntée à l’industrie pétrolière et gazière.

Concrêtement, des forages horizontaux sont réalisés dans des roches profondes, puis un fluide sous pression injecté pour les fracturer, créant ainsi l’environnement souterrain nécessaire à l’exploitation de l’énergie géothermique. Un procédé innovant permettant d’envisager le déploiement de telles centrales dans de nombreuses régions du globe, et réduisant drastiquement le risque de forer des ressources souterraines se révélant finalement inexploitables.

La centrale du Nevada produit 3,5 mégawatts d’énergie constants (permettant d’alimenter plus de 2 500 foyers), en faisant remonter une eau atteignant des températures supérieures à 190 °C de forages horizontaux de 990 mètres de long, situés à une profondeur de 2 440 mètres.

L’objectif du géant californien est double : permettre à ses infrastructures de fonctionner uniquement aux énergies renouvelables d’ici 2030, et donner un coup de pouce commercial au système géothermique de Fervo, qui avait annoncé en septembre dernier le lancement du projet Cape Station dans l’Utah, visant à produire 400 MW d’énergie en permanence d’ici 2028.

De grandes ambitions

Le ministère américain de l’Environnement estime que la géothermie pourrait fournir jusqu’à 120 GW d’énergie propre d’ici à 2050, soit environ 16 % des besoins énergétiques prévus du pays. Ce, de manière très pratique et très fiable, sans dépendre des conditions météorologiques et du cycle solaire journalier, comme c’est le cas pour l’énergie éolienne et photovoltaïque.

Selon Fervo, le développement de telles infrastructures devrait progressivement faire baisser le coût de l’énergie géothermique, ouvrant la voie à l’exploitation de ressources encore plus profondes, via notamment l’approche de Quaise, utilisant de puissants faisceaux de particules.

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Anfray
Anfray
2 mois

la fracturation hydraulique ne va pas plaire à certains .