― Viacheslav Lopatin / Shutterstock.com

Nous sommes peut-être en bonne voie pour mettre fin à la pandémie de Covid-19, qui touche le monde entier depuis plus d’un an. L’Organisation mondiale de la Santé a annoncé mardi dernier que le nombre de nouveaux cas signalés dans le monde avait diminué de 16 % la semaine dernière, avec un total de 2,7 millions de nouveaux cas.

Une bonne nouvelle dans la lutte contre la pandémie de Covid-19

Par rapport à la semaine précédente, l’on a donc recensé plus de 500 000 cas en moins à travers le monde. L’OMS rapporte que le nombre de cas a baissé de deux chiffres dans cinq des six régions du monde prises en compte par l’organisation. La semaine dernière, le nombre de nouveaux cas a chuté de 20 % en Afrique et dans le Pacifique occidental, de 18 % en Europe, de 16 % en Amérique et de 13 % en Asie du Sud-Est. Ainsi, seule la Méditerranée orientale a enregistré une hausse de 7 %.

Les cinq pays ayant enregistré les plus grands nombres de nouveaux cas sont les États-Unis avec 673 630 nouveaux cas (baisse de 23 %), le Brésil avec 318 290 nouveaux cas (baisse de 3 %), la France avec 127 565 nouveaux cas (baisse de 6 %), la fédération de Russie avec 104 602 nouveaux cas (baisse de 11 %) et le Royaume-Uni avec 97 271 nouveaux cas (baisse de 27 %).

Du côté des décès, l’Organisation mondiale de la Santé a également notifié une diminution de 10 % par rapport à la semaine précédente, atteignant 81 000 selon le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire basé sur les données jusqu’à dimanche. Le nombre de décès aurait notamment diminué dans toutes les régions prises en compte par l’agence spécialisée.

Une diminution s’étendant sur plusieurs semaines

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’OMS, avait indiqué lundi dernier que les nouvelles contaminations au Covid-19 avaient diminué pour une cinquième semaine consécutive. Cela se reflète à travers les chiffres. Au moment de ce constat, le nombre de nouveaux cas avait diminué de moitié par rapport aux plus de cinq millions de cas enregistrés en début d’année.

« Cela montre que de simples mesures de santé publique fonctionnent, même en présence de variants. Ce qui importe maintenant, c’est la façon dont nous réagissons à cette tendance. Le feu n’est pas éteint, mais nous avons réduit sa taille. Si nous arrêtons de le combattre sur quelque front que ce soit, il reviendra en force », a-t-il déclaré, soulignant que chaque jour passé avec moins d’infections s’apparente à « des vies sauvées, des souffrances évitées et un relatif soulagement du poids qui pèse sur les systèmes de santé ».

— blvdone / Shutterstock.com

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de