La pollution est encore l’un des problèmes les plus graves auquel fait face notre planète. La pollution est en fait à l’origine de nombreux maux qui font souffrir la Terre, comme le réchauffement climatique, la disparition de certaines espèces, ou encore l’appauvrissement du sol. Toute solution contre ce fléau est donc la bienvenue. Pour lutter contre la pollution, une entreprise canadienne affirme avoir trouvé un moyen pour baisser considérablement le taux de dioxyde de carbone dans l’air.

Un système qui pourrait sauver la planète

Une start-up nommée Carbon Engineering Ltd affirme qu’ils ont réussi à assembler les fonds nécessaires pour construire une infrastructure qui aura essentiellement pour rôle d’aspirer le dioxyde de carbone, comme le feraient environ 40 millions d’arbres chaque année. Le projet est fort intéressant, et c’est également ce que pensent de nombreux investisseurs, dont Bill Gates, qui ont décidé d’apporter leur soutien financier au projet.

Carbon Engineering existe depuis 2015, et cela fait donc près de cinq ans que la société cherche un moyen de lutter contre la pollution. Et il semblerait qu’après ces années à essayer de trouver un bon programme pilote, mais aussi les fonds nécessaires pour démarrer le projet, ils ont enfin réussi à avoir assez d’argent pour lancer la construction d’une installation à émission négative fonctionnelle qui utilise ce que l’on appelle Direct Air Capture (DAC).

Un parc avec de grands arbre © Wikipedia

Un projet qui coûte cher

Le PDG de Carbon Engineering, Steve Oldham, a déclaré dans un communiqué : « Ce cycle de financement – le plus important du genre dans une société de capture aérienne directe – montre la reconnaissance croissante des avantages et de la disponibilité commerciale de notre technologie de DAC. Alors que le monde évalue la manière de lutter contre le changement climatique tout en permettant aux économies de fonctionner avec l’énergie dont elles ont besoin, notre technologie peut constituer un élément clé de la solution. »

Jusqu’à présent, l’entreprise a déclaré avoir assemblé près de 68 millions de dollars, et ils affirment qu’il s’agit du plus important investissement privé jamais réalisé dans une société DAC. Selon leur propre déclaration, ils veulent utiliser cet argent pour « commercialiser et pénétrer sur les marchés traditionnels avec sa technologie DAC pleinement démontrée, capable de capter et de purifier le dioxyde de carbone atmosphérique (CO 2) à un prix inférieur à 100 USD / tonne. »

Une infrastructure de capture de carbone à Alberta © Pexels

Les ambitions de Carbon Engineering

Carbon Engineering ne veut cependant pas s’arrêter à ce seul projet. Leur ambition va plus loin que cela et vise d’autres infrastructures ainsi que d’autres méthodes encore plus efficaces. Même dans ce projet, ils ne veulent pas uniquement capturer le CO2, ils veulent faire en sorte que ce gaz nocif soit utile, et puisse être utilisé comme source d’énergie. À cet effet, ils veulent combiner le CO2 avec de l’hydrogène grâce à un procédé spécial qui s’appelle « air to fuel » (air à carburant).

L’entreprise a même l’ambition de faire en sorte que ce carburant révolutionnaire puisse être utilisé pour les voitures, les avions, et autres véhicules communément utilisés par l’homme. Le problème avec cette méthode, c’est qu’elle nécessite l’usage d’une quantité énorme d’énergie électrique, mais Carbon Engineering prévoit de pallier ce souci avec un bon système d’énergie renouvelable.

COMMENTEZ
11

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
6 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
8 Auteurs du commentaire
Ouranos GaiatartenfiondufionscangaValeriannedocalbe Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
bernard rostaing-puissant
Invité
bernard rostaing-puissant

D’un côté la Chine va planter 84000Km² d’arbres pour lutter contre la pollution et de l’autre côté on propose une machine très énergivore qui purifie l’air en absorbant le CO2 …
De qui se moque t on ?

Guy Weider
Invité
Guy Weider

Planter des arbres requiert de la surface, donc plutôt « hors des villes », et en ville des approches DAC avec des kWh provenant d’EnR à proximité ont leur place. De même en ville pour la techno des kiosques-DAC de Suez – Fermentalg testée ds qqs villes françaises, dont Poissy, où les… Lire la suite »