une-tunnel-souterrain
— MaleWitch / Shutterstock.com

Il serait beaucoup plus facile de savoir ce qui se trouve sous terre si les scientifiques avaient la possibilité de scinder la Terre en deux. Ce qui n’est pas possible. Les chercheurs doivent donc recourir à d’autres méthodes pour continuer leurs recherches. Et bonne nouvelle ! Ils ont trouvé une solution déjà testée sur le terrain. Un tout nouvel appareil, nommé « gradiomètre » à gravité quantique, permet désormais de localiser des tunnels enfouis à 3 pieds sous terre.

En quoi le gradiomètre est-il plus efficace que les anciens appareils ?

Des chercheurs ont localisé un tunnel sous un mètre de terre grâce à un gradiomètre de gravité quantique. Les chercheurs ont dévoilé les résultats de leur recherche dans la revue Nature.

Les dispositifs de gravité normaux fonctionnent uniquement pour comparer les différences entre les ondes lumineuses identiques. Certes, cela fonctionne très bien sur des structures de grande taille. Mais s’il faut descendre plus bas, les secousses émises par le sol ainsi que les vibrations thermiques rendent ce procédé très difficile. Donc, l’appareil ne pourra plus faire de distinction entre les détails qui l’entourent.

Cependant, le gradiomètre permet d’apporter une solution à ce problème. Il dispose d’un filtre qui utilise la nature ondulatoire des atomes dans les nuages ultra-froids. Cela favorise la résolution du capteur. Ainsi, il permet de révéler la composition du sol qui se trouve en dessous de lui. Le développement du capteur de gravité quantique a duré 20 ans. Maintenant qu’il est opérationnel, il va beaucoup servir pour connaître les divers scénarios se passant sous terre, jusqu’à ce jour méconnaissables.

© Stray et al, Nature 2022

Les avantages du capteur de gravité quantique

Dorénavant, les scientifiques pourront enfin compter sur l’obtention de données fiables. Une avancée de la sorte permet désormais de faire un pas vers des informations inaccessibles auparavant. Par exemple, le capteur de gravité quantique aide les scientifiques à connaître l’emplacement favorable pour la construction d’une ligne de métro ou tout simplement à prédire une éruption volcanique.

D’autant plus rapide et plus efficace que de nombreux dispositifs du passé, ce nouvel instrument coûte moins cher. Le gradiomètre permet de mettre au point une cartographie plus précise. Le dispositif excelle surtout par sa manière de gérer les interférences causées par les vibrations, les variations de température ainsi que le changement des champs magnétiques. Ce qui a toujours été difficile à partir des anciens équipements.

Bien que le gradiomètre aide à récolter de nouvelles informations sur le sous-sol de la Terre, son champ d’intervention reste limité. Toutefois, les chercheurs continueront à développer cet instrument. Il se pourrait même que les futurs appareils permettent d’effectuer des études plus approfondies. Les chercheurs ont déclaré que cela devrait être possible dans les 5 ou 10 prochaines années.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments