Dans le monde, près d’un enfant atteint de cancer sur deux ne serait ni diagnostiqué ni traité ! C’est la terrible conclusion d’une nouvelle modélisation basée sur les données de 200 pays à travers le monde. Sans amélioration des systèmes de santé, les scientifiques prévoient près de 3 millions de nouveaux cas de cancer non diagnostiqués chez l’enfant, d’ici 2030 !

 

43 % DES CAS DE CANCER INFANTILE NON DIAGNOSTIQUÉS

Dans une étude parue dans la revue The Lancet Oncology, des chercheurs estiment que chaque année dans le monde, près d’un enfant atteint de cancer sur deux ne serait ni diagnostiqué, ni traité. Selon eux, 43 % des cas de cancer infantile ne seraient ni dépistés, ni soignés. Cela représente environ 172.000 enfants à travers le monde. En effet, d’après leur nouveau modèle de données, il y aurait chaque année 397.000 de nouveaux cas de cancers chez l’enfant. Pourtant, seulement 224.000 sont réellement pris en charge.

Zachary Ward, auteur de l’étude, déplore ainsi : « notre modèle suggère que près d’un enfant atteint de cancer sur deux n’est jamais diagnostiqué et risque de mourir non traité ». Ces chiffres proviennent du « modèle mondial de microsimulation du cancer infantile » qu’ils ont mis en place et qui intègre les données de 200 pays. Cette modélisation reprend donc les registres nationaux du cancer, quand ils existent, et les combine avec ceux de l’observatoire mondial de la santé de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Sont également pris en compte dans le calcul les enquêtes démographiques sur la santé et les ménages développés par l’Unicef. Néanmoins, les sources de données sont encore incomplètes, comme l’explique le Dr Eva Steliarova-Foucher, du Centre international de recherche sur le cancer : « Actuellement, certaines statistiques de mortalité ne sont disponibles que dans quatre des 34 pays à faible revenu et dans 21 des 47 pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure ». Elle estime donc qu’il existe une marge d’erreur d’environ 21.000 cas, au niveau mondial.

 

PRÈS DE 3 MILLIONS DE CAS D’ICI 2030

Près d’un cas de cancer infantile sur deux n’est pas diagnostiqué ni traité, mais toutes les régions du monde ne sont pas égales. Ainsi, selon les chercheurs, en Europe occidentale et en Amérique du Nord, seuls 3 % des cas de cancer infantiles ne seraient pas diagnostiqués, soit 120 cas sur 4 300. À l’inverse, en Afrique occidentale, la proportion d’enfants atteints d’un cancer non diagnostiqué passerait à 57 %, soit 43.000 sur 76.000 nouveaux cas. Malheureusement, les systèmes de santé des pays en développement ne protègent pas suffisamment les enfants.

Comme le déplore le Pr Rifat Atun, auteur principal de l’étude : « les systèmes de santé des pays à revenu faible et intermédiaire ne répondent clairement pas aux besoins des enfants atteints de cancer. La couverture sanitaire universelle, l’une des cibles des objectifs de développement durable des Nations Unies, doit inclure le cancer chez les enfants comme priorité pour prévenir les décès évitables ». D’autant que les prévisions des chercheurs sont alarmantes.

En effet, si les systèmes de santés ne sont pas améliorés et en prenant en compte les prévisions de croissance démographique, ils estiment à 6,7 millions de nouveaux cas de cancer infantile d’ici 2030, dont 2,9 millions ne seraient ni diagnostiqués ni traités. En conclusion de l’étude, Zachary Ward rappelle : « en plus d’améliorer le traitement des cancers infantiles, les systèmes de santé doivent être renforcés pour diagnostiquer avec précision et soigner efficacement tous les enfants atteints de cancer ».

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de