Des millions de personnes meurent à cause du cancer du sang : ce traitement va changer la donne

Mise au point aux États-Unis, l’immunothérapie à base de CAR-T cells, qui se révèle très efficace pour lutter contre plusieurs formes graves de cancers, arrive enfin en France. Deux hôpitaux parisiens vont en effet développer ce type de médicaments révolutionnaires dans le traitement de leucémies aiguës et de lymphomes.

 

Un taux de rémission dépassant les 80 %

Avec un taux de rémission dépassant les 80 % chez les personnes âgées de moins de 25 ans atteintes d’une leucémie aiguë contre 15 % avec un traitement classique, l’immunothérapie à base de CAR-T cells représente une avancée médicale majeure. Jusqu’à présent, les traitements consistaient à empoisonner les cellules malignes pour les détruire sans s’attaquer aux cellules saines du patient par le biais de la chimiothérapie. Désormais, les CAR-T cells, qui sont en fait des lymphocytes T (cellules immunitaires) modifiés génétiquement en laboratoire, vont permettre de cibler et d’attaquer uniquement les cellules cancéreuses.

Comme l’a expliqué Nicolas Boissel, hématologue à l’hôpital parisien Saint-Louis : « Le but est d’avoir une sorte de grande armée de lymphocytes qui puisse reconnaître rapidement les cellules qui ne sont pas saines afin de les combattre plus efficacement. Les lymphocytes en question jouent déjà ce rôle dans le système immunitaire, nous ne faisons que leur offrir une nouvelle arme pour détruire plus efficacement les cellules cancéreuses ».

 

Plus efficace et beaucoup moins « lourd » pour le patient

Au-delà de leur redoutable efficacité, les CAR-T cells présentent un autre avantage non négligeable : leur durée de vie bien plus longue leur permet d’éradiquer des cellules cancéreuses réapparaissant après plusieurs mois, voire plusieurs années. Ainsi, ces cellules immunitaires génétiquement modifiées vont rester dans le corps du patient à l’issue du traitement initial et se tiendront prêtes à agir dès que la moindre cellule cancéreuse refera surface. Avec 35 000 nouveaux cas de cancers du sang diagnostiqués chaque année en France, le recours à ce traitement révolutionnaire représente une véritable lueur d’espoir.

Pour l’heure, une trentaine de patients français ont déjà pu bénéficier de l’immunothérapie à base de CAR-T cells, qui évite le recours à des traitements lourds et barbares. En effet, celle-ci se réalise en une seule injection et est bien mieux supportée par les enfants et les adolescents atteints de leucémie aiguë.

© Pixabay

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux