— Matt Gush / Shutterstock.com

Cahokia reste un grand mystère pour les historiens et les archéologues. Il s’agit d’une ancienne ville amérindienne qui se trouvait dans le sud-ouest de l’actuel État américain de l’Illinois. Il parait qu’au milieu du XIe siècle, la cité de Cahokia était une place forte de la culture mississippienne. Effectivement, à cette époque, elle comptait plus de 15 000 habitants. Cependant, à partir du XIVe siècle, la cité a été désertée par tous ses habitants et nul n’en connait les raisons. Toutefois, plusieurs hypothèses ont été avancées par les historiens.

Une surexploitation des terres est à l’origine de cette désertification

Quand des chercheurs ont étudié la cité perdue, ils ont supposé qu’une déforestation et une surexploitation des terres aux alentours ont causé une érosion excessive. Ainsi, elle est devenue moins habitable pour les Amérindiens.

Afin de confirmer cette hypothèse, une étude a été faite l’année dernière par d’autres chercheurs et publiée dans Geoarchaeology. Pour ce faire, ils ont analysé des carottes de sédiments recueillies près des monticules de terre de Cahokia. Ils ont pu constater que le sol est resté stable depuis l’âge d’or de la ville jusqu’à la période de la révolution industrielle. En d’autres termes, Cahokia n’a pas été victime d’une déforestation et encore moins d’une érosion.

Les inondations locales dans la région de Cahokia ont-elles causé cette désertification ?

Quand on regarde de plus près, on peut constater que Cahokia était située dans une zone basse, à côté de la confluence de trois cours d’eau. Cela sous-entend que la ville perdue est un endroit propice aux inondations. Les chercheurs supposent donc qu’une inondation excessive s’est produite là-bas. Néanmoins, il est possible que les pratiques très courantes d’utilisation des terres conduisent à l’érosion, à la sédimentation et contribuent à toutes ces conséquences environnementales.

Après constatation, il n’y avait aucun signe de sédiments laissés par les inondations dans les couches de la terre de Cahokia. Autrement dit, les chercheurs n’ont trouvé aucune preuve d’inondations. La cité n’a pas été ravagée par des catastrophes naturelles et encore moins par des inondations, rapporte Science Alert. Alors, ces deux hypothèses ont été écartées et les chercheurs pourront s’orienter vers d’autres pistes afin de découvrir la ou les véritable(s) origine(s) de cette désertification.

Pour aller plus loin, découvrez également 8 cités en ruine qui restent encore un mystère pour les scientifiques.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments