— Motortion Films / Shutterstock.com

Depuis plusieurs années, de nombreux bureaux de vote ferment au Texas, désavantageant par la même occasion de nombreuses communautés et particulièrement les minorités qui doivent se déplacer plus loin si elles souhaitent voter. The Leadership Conference Education Fund, un groupe de défense des droits civiques, a rédigé un rapport qui a dévoilé une information effarante : 750 bureaux de vote en tout ont été fermés au Texas depuis 2012. 

LE TEXAS, UN BASTION RÉPUBLICAIN HISTORIQUE

Le Texas aurait eu des antécédents de répression électorale, c’est pourquoi, lorsqu’il souhaitait changer des points de son système électoral, il devait soumettre au préalable les changements voulus à l’approbation du ministère de la Justice, en vertu du Voting Rights Act. Ainsi, le ministère veillait à ce que les changements ne nuisent pas aux électeurs minoritaires. Mais cela a changé en 2013. La Cour suprême a pris une décision inédite, détruisant par la même occasion cette précédente loi, et a permis à ces juridictions de fonctionner sans surveillance. Désormais, les dérives sont donc susceptibles d’être plus fréquentes, d’autant plus que ce qui était auparavant obligatoire, l’analyse “d’impact racial”, n’est plus effectuée.

Depuis longtemps, le Texas représente un bastion républicain. Mais au fur et à mesure que la démographie change, et que l’on observe une présence beaucoup plus importante de communautés latinos ou afro-américaines, les démocrates font en sorte de “conquérir” le Texas. Le responsable du parti démocrate du Texas, Manny Garcia, l’a qualifié de « plus grand État du champ de bataille du pays ».

UN NOMBRE DE FERMETURES DE BUREAUX DE VOTE AHURISSANT

Les taux de participation électorale sont très bas au Texas, et la fermeture de ces nombreux bureaux de vote ne pourrait faire qu’empirer les choses, en avantageant bien évidemment le parti républicain. En effet, plus les bureaux de vote sont loin, moins les personnes sont susceptibles de se déplacer pour voter. Cette idée est corroborée par les recherches menées par Jeronimo Cortina et Brandon Rottinghaus, chercheurs à l’université de Houston. Ils ont observé que ce biais était le plus important chez les communautés latinos. 

Les changements sont d’autant plus significatifs au niveau local. Par exemple, le comté de McLennan a fermé 44 % de ses bureaux de vote entre 2012 et 2018, alors même que sa population s’est accrue de plus de 15 000 personnes au même moment. Plus de 10 000 de ces personnes sont issues des communautés afro-américaines et latinos. Certains comtés sont même hors la loi : ils ne respectent pas la loi texane. Nous prenons l’exemple du comté de Brazoria, qui a vu la fermeture de près de 60 % de ses bureaux de vote entre les années 2012 et 2018 : leur nombre est dorénavant bien en dessous du seuil minimum légal. 

D’autres chiffres sont effarants : par exemple, en 2012, on trouvait un bureau de vote pour 4000 habitants, alors qu’en 2018, un bureau de vote servait à 7700 habitants. Jeronimo Cortina et Brandon Rottinghaus, dont nous avons déjà parlé plus tôt, avaient rédigé un article en 2019, dans lequel ils dévoilaient que plus de lieux de vote ont été fermés dans les quartiers de Latinos que dans les quartiers non latinos, et que les Latinos devaient voyager plus loin pour voter que les Blancs non hispaniques.

— Lightspring / Shutterstock.com

UNE VOLONTÉ D’EXCLURE LES MINORITÉS ?

Selon une analyse du Guardian, basée sur les recherches que nous avons évoquées plus haut, c’est bien là où les communautés afro-américaines et latinos sont les plus installées que l’on observe les plus forts taux de suppression de bureaux de vote au Texas. Les 50 comtés où les populations afro-américaines et latinos se sont le plus agrandies, toujours entre 2012 et 2018, ont vu la fermeture de 542 bureaux de vote, alors que dans les 50 comtés où les populations afro-américaines et latinos se sont le moins agrandies, seulement 34 bureaux de vote ont été fermés. Il est tout à fait alarmant de se rendre compte que 542 bureaux de vote ont fermé alors même que 2,5 millions de personnes en plus sont arrivées dans ces comtés et que dans les zones où seulement 34 bureaux ont été fermés, la population totale a diminué de plus de 13 000 habitants. Nous pouvons donc supposer que de telles mesures profitent aux républicains, majoritaires au Texas.

Toutefois, une autre raison peut expliquer la fermeture d’un si grand nombre de bureaux de vote au Texas. En effet, un peu plus de la moitié de ces fermetures s’inscrivent dans le cadre du développement d’un nouveau dispositif : des bureaux de vote centralisés à l’échelle du comté, que l’on appelle « centres de vote ». Ils existent déjà dans près d’un tiers des États américains. Dans le cadre de ce dispositif, les électeurs ne sont plus affectés à un bureau de vote dans une circonscription précise, ils peuvent donc voter dans n’importe quel bureau de vote du comté. Un grand nombre de personnes, de politiques aussi bien républicains que démocrates se sont exprimés en faveur des centres de vote, car ils peuvent faciliter celui-ci en permettant par exemple aux gens de voter près de leur travail. En outre, il permettrait de réduire le nombre de personnes dont les votes ne sont pas considérés parce qu’ils se sont rendus au mauvais bureau de vote.

Cette année auront lieu de nouvelles élections présidentielles aux États-Unis. Donald Trump, Bernie Sanders, Elizabeth Warren ou encore Joe Biden sont entre autres les candidats à ces nouvelles élections qui, nous l’espérons, représenteront au mieux la voix des minorités.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de