Hilary Swank interprète Brandon Teena dans le film Boys Don’t Cry © Fox Searchlight Pictures

Aujourd’hui, nombreuses sont les personnes qui connaissent l’histoire de Brandon Teena à travers le film oscarisé Boys Don’t Cry. Le viol et le meurtre de Brandon Teena, jeune homme transgenre de 21 ans, furent présentés à l’époque comme une curiosité, voire une blague.

La jeunesse de Brandon Teena

Brandon Teena est né en 1972, sous le nom de Teena Brandon, à Lincoln dans le Nebraska. Alors qu’il était encore très jeune, son père décède dans un accident de voiture. Sa mère élève alors ses deux enfants seule. Plus tard, il s’avère que Brandon et sa sœur sont agressés sexuellement par leur oncle. En grandissant, Brandon s’identifie rapidement au genre masculin. Il est d’ailleurs décrit comme « un garçon manqué », préfère les vêtements masculins, copiant aussi son attitude sur les figures masculines de son lycée. De plus, durant cette période, Brandon sort avec de nombreuses filles. Chacune le décrit comme le petit copain idéal, doux et prévenant. Il était donc très populaire auprès des filles de sa ville, dont certaines ignoraient son sexe biologique.

Cependant, Brandon Teena souffre énormément. En effet, sa mère refuse qu’il continue d’explorer son identité de genre. Mais Brandon est bel et bien un homme. Même si de nombreuses personnes pensaient que Brandon était simplement lesbienne, la transidentité étant encore très peu connue, voire acceptée, dans les années 90. En outre, Brandon a énormément de difficultés au lycée, il n’arrive pas à se concentrer, fait souvent l’école buissonnière et finit par être renvoyé. Pour subvenir à ses besoins, le jeune homme enchaîne les petits boulots et commet des petits délits, tels que la falsification de chèques.

Identité de genre et nouveau départ

A peu près à cette même période, Brandon contacte David Bolkovac, directeur du Gay and Lesbian Resource Center de l’université du Nebraska, certainement dans le but de se renseigner sur le changement de sexe. Ce dernier dira d’ailleurs que « Brandon croyait qu’il était un homme piégé dans le corps d’une femme… [Brandon] ne s’est pas identifié comme lesbienne… Il était un homme. »

Ainsi, en 1992, Brandon Teena décide de quitter sa ville natale, dans le but de prendre un nouveau départ. Il part donc pour Humboldt, toujours dans le Nebraska, là où personne ne sait qu’il est transsexuel. C’est là-bas qu’il emménage chez une jeune mère célibataire nommée Lisa Lambert, se lie même d’amitié avec de nombreux habitants, et commence à fréquenter une jeune femme de 19 ans, Lana Tisdel. Il côtoie aussi deux anciens détenus, Lotter et Nissen.

Cependant, en décembre 1993, toute la vie de Brandon Teena va basculer. En effet, ses petits délits le rattrapent, et il est arrêté pour falsification de chèques. C’est alors que sa petite amie, Lana Tisdel, découvre la vérité sur son sexe biologique. Effectivement, en allant récupérer Brandon en prison, elle fut surprise de le découvrir dans la section réservée aux femmes. Ainsi, Brandon avoua tout à Lana, lui disant qu’il avait l’intention de changer de sexe. Si vous avez vu le film Boys Don’t Cry avec Hilary Swank, vous vous rappelez sans doute que dans le film le personnage de Lana accepte totalement Brandon. Ce qui ne fut pas le cas dans la vraie vie, puisque Lana Tisdel assure avoir quitté Brandon. Cependant, ils sont tout de même restés en contact.

Vérité, humiliation et viol

Lana Tisdel ne fut pas la seule à découvrir la vérité sur le sexe biologique de Brandon Teena. Toute l’affaire fut publiée dans le journal local : la raison de son arrestation, mais aussi son nom de naissance. Ainsi, tout l’entourage de Brandon découvrit qu’il était né fille. Rien n’aurait pu être pire pour Brandon, jusqu’à la nuit du réveillon de Noël. En effet, lorsque Lotter et Nissen avaient appris que Brandon était un homme transsexuel, ces derniers étaient complètement furieux, révoltés et dégoûtés. Ainsi, le 24 décembre au soir, complètement ivres, ils allèrent trouver Brandon. Ils saisirent alors violemment Brandon, lui baissèrent le pantalon pour prouver qu’il était biologiquement femme, et ce, devant tous les invités. Après cet épisode d’humiliation, Lotter et Nissen kidnappèrent Brandon, le violèrent brutalement et menacèrent de le tuer s’il les dénonçait.

© Fox Searchlight Pictures – Boys Don’t Cry / Allociné

Brandon Teena prit tout de même la décision de porter plainte contre Lotter et Nissen. Néanmoins, le shérif Charles Laux ne prit pas Brandon au sérieux. Le shérif du comté de Richardson posait plus de questions sur l’identité de genre de Brandon que sur son agression. « Vous courez de temps en temps avec une chaussette dans votre pantalon pour vous faire ressembler à un garçon ? », « Pourquoi courez-vous après des filles plutôt qu’après des mecs, étant donné que vous êtes vous-même une fille ? » Ou alors, lorsqu’il abordait le viol, les questions de Charles Laux étaient humiliantes. Bien que le shérif ait fini par interroger Lotter et Nissen, ces derniers ressortirent libres. Ils assassinèrent Brandon le 31 décembre 1993 en lui tirant dessus et en le poignardant à plusieurs reprises. Lotter et Nissen tuèrent aussi Lisa Lambert et Phillip DeVine, laissant l’enfant de Lisa, alors âgé de huit mois, seul.

Les retombées de ce crime transphobe

Lotter et Nissen ont été rapidement arrêtés et reconnus coupables des meurtres. Le premier a été condamné à la peine de mort, mais puisque la peine de mort a été abolie au Nebraska, il est actuellement emprisonné à vie. Quant à Nissen, il fut condamné à la prison à vie, pour avoir témoigné contre Lotter. A la suite de cette affaire, la mère de Brandon Teena a porté plainte contre le shérif Laux pour ne pas avoir protégé la vie personnelle de Brandon et être indirectement complice de son meurtre. Elle a gagné le procès. Par ailleurs, la presse de l’époque a dépeint cette affaire comme une blague, et a même fait passer Brandon pour une curiosité.

Il faudra attendre quelques années, lors de la sortie du documentaire The Brandon Teena Story et celle du film Boys Don’t Cry avec Hilary Swank, pour que le grand public change son regard sur l’histoire de Brandon. Cela a même permis d’ouvrir une conversation nationale sur la transidentité et les transgenres.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments