— Olga Yatsenko / Shutterstock.com

Il existe chez les humains de nombreux troubles étranges et dangereux. Parmi eux, nous pouvons citer la trichophagie ou syndrome de Raiponce. À cause de cette maladie, une adolescente britannique a récemment été admise à l’hôpital pour qu’une boule de poils géante soit extraite de son estomac.

Des maladies qui se traduisent par l’arrachage et l’ingurgitation de cheveux

La trichophagie – surnommé syndrome de Raiponce – est une affection intestinale extrêmement rare chez l’Homme, résultant de l’ingestion de cheveux. Au Royaume-Uni, une jeune fille de 17 ans atteinte de ce syndrome a été admise à l’hôpital après avoir ressenti de fortes douleurs à l’estomac et après avoir perdu connaissance deux fois. Une fois les analyses effectuées, il a été constaté qu’elle avait un trou dans la paroi de son estomac à cause de tous les cheveux qu’elle avait avalés. Ces cheveux ont fini par s’amasser et former une énorme boule de poils qui mesurait 48 centimètres de long lorsqu’elle a été extraite de l’estomac de la patiente.

La jeune femme ignorait qu’elle était atteinte du syndrome de Raiponce. Après que les médecins ont remarqué une masse au niveau du ventre, ils ont interrogé la patiente qui a déclaré qu’elle avait des douleurs à l’estomac depuis environ cinq mois. Ce symptôme s’est aggravé dans les deux semaines ayant précédé son hospitalisation. Après avoir effectué une tomodensitométrie sur la jeune femme, les médecins ont constaté que son estomac était anormalement distendu par une masse qui l’emplissait entièrement. Il a été déterminé que la masse était une boule de poils géante, ou un trichobézoard.

Une consultation plus poussée avec la patiente a permis de savoir qu’elle souffrait également de trichotillomanie, un trouble mental caractérisé par l’envie de s’arracher les cheveux. C’est après avoir obtenu toutes ces informations que les médecins ont pu lui diagnostiquer une trichophagie. Après le diagnostic, la patiente a été opérée, puis a été admise en unité de soins intensifs. Étant donné l’état de son estomac, elle a dû être intubée pour assurer sa nutrition. Après sa sortie de l’hôpital, elle a également commencé à suivre une thérapie psychologique pour soigner les deux troubles mentaux dont elle souffre encore.

Des maladies très rares qui peuvent avoir une issue mortelle

Le cas de cette jeune fille a été rapporté dans la revue scientifique BMJ Case Reports. Son cas est particulièrement intéressant dans la mesure où l’occurrence d’une trichophagie associée à la trichotillomanie pour aboutir à un trichobézoard est très rare. Il est en effet estimé que seulement 0,5 % à 3 % de la population mondiale souffre de trichotillomanie, et on estime qu’il n’y a que 10 % à 30 % d’entre eux qui souffrent également de trichophagie. Enfin, les statistiques disent qu’il n’y a que 1 % des personnes souffrant de ces maladies qui finissent par développer des boules de poils dans leur estomac.

Avant le cas de cette jeune femme britannique, un autre cas de trichobézoard a été relaté par Live Science en 2019. Une énorme boule de poils de 1,3 kilogramme avait été extraite de l’estomac d’une jeune fille d’origine indienne âgée de 14 ans. Un diagnostic psychologique avait permis de confirmer que la jeune Indienne souffrait de trichophagie. Le cas enregistré précédent datait de 2017 au Royaume-Uni. Souffrant également du syndrome de Raiponce, la jeune fille de 16 ans n’a malheureusement pas survécu ; l’opération pour extraire la boule de poils ayant entraîné une infection mortelle.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de