— Andrea Raffin / Shutterstock

Si la première dame de France a déjà fait les frais des excentricités du président brésilien, Jair Bolsonaro, c’est maintenant au tour de Leonardo DiCaprio de subir les critiques du politicien. Bien que totalement incongrue, l’accusation est grave, étant donné que Bolsonaro accuse l’acteur d’avoir financé les incendies en Amazonie.

Des accusations sans fondement

Sous la présidence de Jair Bolsonaro, le Brésil a perdu une quantité impressionnante de la forêt amazonienne, notamment à cause des feux de forêt provoqués par les activités humaines. En effet, depuis que Bolsonaro a pris le pouvoir, il a largement démoli les réalisations du Brésil en matière de conservation forestière en changeant les réglementations environnementales et réduisant l’application des lois qui n’ont pas été changées.

Bien évidemment, le président brésilien s’attire les foudres de très nombreuses organisations environnementales du monde entier pour ce terrible manquement. Mais Bolsonaro n’est sûrement pas prêt à admettre ses responsabilités en la matière, dans la mesure où il a récemment déclaré que l’un des principaux responsables des feux qui ont détruit une grande partie de la forêt amazonienne, c’est l’acteur Leonardo DiCaprio.

Le président Jair Bolsonaro a fait cette déclaration dans une diffusion Web sur Facebook Live, affirmant que des organisations non gouvernementales avaient contribué aux incendies de forêt qui ont ravagé la forêt amazonienne plus tôt cette année. Il a notamment accusé la WWF d’avoir payé pour avoir les images prises par les pompiers volontaires durant les incendies. Ces images auraient ensuite été utilisées pour solliciter des dons, y compris une contribution de 500 000 $ de DiCaprio. Le président brésilien n’a cependant apporté aucune preuve quant à ces accusations.

Selon Associated Press, les accusations de Bolsonaro font suite à l’arrestation de quatre pompiers volontaires qui, selon les autorités, font actuellement l’objet d’une enquête pour avoir supposément allumé des incendies afin d’obtenir des fonds de la part de généreux donateurs. Toutefois, les procureurs fédéraux ont déclaré que leurs enquêtes avaient révélé que les accapareurs de terres illégaux étaient les coupables les plus probables, et non les pompiers ou les ONG.

La réponse des accusés

De son côté, la WWF a nié avoir reçu un don de DiCaprio ou d’avoir obtenu des photos venant des pompiers. L’ONG Instituto Aquífero Alter do Chão, qui est étroitement liée à la brigade des pompiers brésilienne, a également nié fermement avoir reçu un quelconque paiement de la part de la WWF. Dans un communiqué de presse, l’ONG a notamment pointé du doigt « le manque de clarté dans l’enquête et le manque de fondement des allégations » du président Bolsonaro.

Leonardo DiCaprio a aussi nié avoir fait un don à la WWF. DiCaprio a notamment publié une déclaration sur Instagram pour raffermir son soutien par rapport à ses engagements écologiques. « En cette période de crise pour l’Amazonie, je soutiens les citoyens brésiliens qui travaillent à la sauvegarde de leur patrimoine naturel et culturel », a-t-il déclaré. À noter que DiCaprio est un activiste actif dans le domaine des changements climatiques depuis un certain temps déjà, et son organisation environnementale, Earth Alliance, a promis 5 millions de dollars de don pour aider à protéger l’Amazonie après les incendies.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de