© Production I.G

Les vampires, créatures de la nuit aux pouvoirs aussi variés qu’il existe de versions de leur légende. Ils sont parmi nous et depuis longtemps, à leur façon. Livres, séries, films, bandes dessinées… Tous les styles s’y sont attardés, multipliant les variations pour obtenir de l’original. Blood+ est l’une de ces œuvres qui réinterprètent le mythe des êtres suceurs de sang sur un ton tout à fait nippon. On revient avec vous sur cette œuvre des années 2000.

Blood+ est une série d’animation japonaise en 50 épisodes de Jun’ichi Fujisaku née des studios Production I.G. et Aniplex en 2005 et étroitement basée sur le film Blood : The Last Vampire de Hiroyuki Kitakubo sorti en 2000. La licence comprend également une série de romans et de mangas. Des jeux vidéo sur PSP et PS2 ont également vu le jour suite au succès de la licence.

© Production I.G

L’histoire suit les aventures de Saya Otonashi, une lycéenne en apparence normale qui vit sur l’île japonaise d’Okinawa avec son père et ses deux frères adoptifs. Cependant, la jeune fille souffre d’amnésie. Elle n’a aucun souvenir de sa vie au-delà d’un an. Seuls des flashs troublants lui reviennent à l’esprit. Elle y voit une jeune fille armée d’un sabre massacrant tout sur son passage, que ce soit d’étranges monstres, des soldats ou même des villageois sans défense.

Son destin bascule lorsqu’elle se fait attaquer par un monstre hideux. Elle est sauvée par un mystérieux étranger, Haji, qui semble bien la connaitre. Il l’encourage à se battre. Saya découvre alors qu’elle est la seule à pouvoir combattre les chiroptères, de terribles êtres suceurs de sang qui envahissent peu à peu le monde. Saya va par la suite s’allier avec le Red Shield, une organisation qui traque les chiroptères et la mystérieuse et cruelle Diva, qui s’avère être la sœur jumelle de Saya.

© Production I.G

Étant donné la longueur de l’anime (50 épisodes), ses créateurs ont le temps de bien développer les personnages et c’est ce qu’ils ont fait, à la perfection. Il est intéressant de voir comment les personnages doivent affronter leurs problèmes et comment ils font face au deuil suite à la mort d’un proche. On voit le personnage principal, Saya, changer de plus en plus au cours de l’histoire. Si elle est au départ une jeune fille rêveuse et normale, les nombreuses épreuves qu’elle va devoir affronter vont progressivement l’endurcir et la changer en un personnage plus sombre.

Mais le plus intéressant est d’observer les relations qu’ont certains personnages de l’anime entre eux. La relation la plus passionnante à regarder est bien entendu celle qu’entretien Saya avec sa sœur Diva. Si Saya a grandi au cœur d’une famille aimante, Diva a été traitée comme un cobaye, ce qui explique en partie pourquoi elle est devenue une véritable machine à tuer. L’affrontement des deux soeurs et de leurs organisations respectives vont tenir en haleine les spectateurs.

© Production I.G

L’héroïne, Saya, est une véritable guerrière. Attendez-vous donc à de nombreux combats et giclées de sang. Affrontements sanglants au katana, vampires et monstres vous attendent donc dans cet anime. En plus de proposer un scénario intrigant et une bande-son entrainante (mention spéciale au thème de la diabolique Diva), les personnages sont attachants et bien développés.

© Production I.G

En ce qui concerne l’histoire, la première partie de l’anime nous plonge directement dans l’histoire malgré quelques longueurs. Les épisodes à la moitié de l’histoire sont incroyablement bons. Les derniers épisodes de l’anime, malgré quelques moments passionnants, trainent un peu en longueur et la fin de l’histoire est assez prévisible.

Alors oui, Blood+ n’est pas l’anime qui a le plus marqué dans les années 2000 mais il vaut définitivement la peine d’être regardé. D’ailleurs, si vous aimez les animes et les vampires, vous allez succomber à Hellsing, cette série d’animation sanguine qui révèle le plus ancien des vampires. Avez-vous déjà lu ou vu Blood+ ?

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments