Black Friday : économisez 80 € sur ce clavier pour les gamers ultra performant !

Aujourd’hui, le Daily Geek Show vous propose une remise exceptionnelle sur un clavier gamer de qualité. Le Corsair Strafe, c’est son nom, vous permettra d’être le meilleur joueur online !

 

Une opportunité à saisir !

Puisque nous sommes en pleine période de Black Friday, Amazon multiplie les promotions ! Et quoi de mieux qu’une remise de 81 € sur un clavier gamer qui, à coup sûr, vous séduira ? Avant de vous en dévoiler plus sur ce produit, nous tenons à rappeler une chose : le Black Friday est une période qui ne se déroule qu’une seule fois dans l’année. Autrement dit, les stocks sont limités et les offres sont, forcément, très courtes. Alors n’hésitez pas trop longtemps avant de passer à l’acte !

 

Un clavier de grande qualité

Le Corsair Strafe est un clavier qu’il vous faut absolument, surtout si vous êtes un gamer aguerri. En sus de son design moderne et calibré à votre environnement de jeu, il dispose de technologies que le rendent particulièrement attractif. Vous pourrez par exemple compter sur un éclairage multicolore dynamique, que vous pourrez configurer au gré de vos envies.

Le clavier est également totalement re-programmable. Ainsi, vous aurez la possibilité de ré-attribuer n’importe quelle touche de celui-ci pour paramétrer du mieux possible vos sessions de jeu !

En plus de cela, il dispose d’interrupteurs Cherry MX Silent, lui permettant de réduire son bruit. Il se targue ainsi d’être 30 % plus silencieux que les autres claviers mécaniques. Il profite aussi d’un port passe-câble USB, qui prend en charge votre souris, votre adaptateur pour casque sans fil ou votre téléphone. Enfin, son repose-poignet est idéale pour les longues parties !

N’oubliez pas que l’offre est limitée et que le stock n’est pas illimité ! Il faudra donc faire vite pour acquérir ce clavier Corsair, qui bénéficie en ce moment d’une réduction de 81 €.

JE PROFITE DE L’OFFRE !


Un homme n’est vieux que quand les regrets ont pris chez lui la place des rêves.

— John Barrymore