Avez-vous déjà entendu parler du bikini pékinois ? Pas tellement une tendance de mode, le bikini pékinois n’est pas le vêtement que portent les jeunes femmes sveltes à la plage. Loin de là.

Il nuirait à la « morale des habitants » et à « l’image de la ville »

En Chine, lorsque la canicule tombe sur les villes, on observe parfois un drôle de phénomène : Des hommes âgés la plupart du temps qui, pour faire face à la chaleur, remontent leur T-shirt au-dessus de leur ventre, montrant ainsi la majorité du temps, leur ventre bien rond.

C’est cette « technique de rafraîchissement » peu commune, mais devenue à la mode chez plusieurs hommes d’un certain âge en Chine, qui porte le nom de bikini pékinois. Si, au départ, ce comportement faisait sourire les habitants, pour les autorités chinoises, cette plaisanterie a assez duré. En effet, au début du mois de juillet, la ville de Jinan, capitale de Shandong, peuplée par 8,7 millions d’habitants, a interdit les « bang ye », que l’on peut traduire littéralement comme « les hommes âgés dénudés ».

Le site d’informations chinois Sixth Tone rapporte que cette municipalité a sorti une liste de comportements jugés répréhensibles car nuisant « à l’image de la ville et à la morale de ses habitants », et le port du bikini pékinois en public figure sur cette liste. Comme sanction, les personnes allant à l’encontre de cette interdiction recevront d’abord un avertissement verbal. Si les individus concernés récidivent, ils seront publiquement dénoncés.

Les « bang ye » ou vieux hommes dénudés sont interdits dans la ville de Jinan.

La ville de Jinan interdit plusieurs autres comportements « dérangeants »

Toutefois, le bikini pékinois n’est pas le seul comportement désormais prohibé par la ville de Jinan. Parmi les autres interdictions, on note qu’il est désormais interdit d’ôter ses chaussures en public, de cracher par terre, de resquiller dans une file d’attente ou encore de promener son chien « de manière incivile ». Néanmoins, c’est l’interdiction sur le bikini pékinois qui suscite le plus de controverse.

Le Washington Post rappelle effectivement les origines de cette pratique insolite. Le fait d’exposer le diaphragme ferait évacuer les énergies chaudes du qi autour des organes, ce qui est bien pratique dans une région où la température atteint facilement les 36°C.

Outre la question pratique, le bikini pékinois fait débat chez les internautes en ce que certains pensent qu’on devrait laisser les personnes âgées agir comme bon leur semble tandis que d’autres déclarent qu’il devrait juste y avoir des critères esthétiques à prendre en compte. Par exemple, si le ventre est ferme, la pratique peut être autorisée mais si elle est flétrie ou que le corps n’est pas beau, cela devient indécent. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Faîtes aussi attention à la manière dont vous promenez votre chien en Chine.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de