— TZIDO SUN / Shutterstock.com

Avec la fermeture de tous les établissements scolaires (crèches, écoles, collèges, lycées et universités) à compter d’aujourd’hui, le lundi 16 mars, et jusqu’à nouvel ordre afin de lutter contre la propagation de la pandémie de coronavirus, de nombreuses plateformes numériques et sites en ligne ont été mis en place et proposent des manuels et des exercices aux enfants qui restent à la maison.

Après que Emmanuel Macron a annoncé le jeudi 12 mars dernier la fermeture des écoles à partir du lundi 16 mars, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale, a insisté sur le fait « qu’aucun enfant ne sera laissé au bord du chemin. La période qui s’ouvre n’est pas une période où les enfants ne doivent pas travailler. » Il a ajouté que cette décision sera reconduite jusqu’à nouvel ordre. Le ministre a également expliqué que l’enseignement à distance et l’école à la maison seront les meilleures solutions pour que les élèves et étudiants poursuivent leurs enseignements, même si cela risque d’être particulièrement complexe à instaurer dans certaines familles.

C’est la raison pour laquelle des sites, tels que Biblio Manuels, ont décidé de proposer divers manuels scolaires en ligne accessibles gratuitement et librement. Ces ouvrages numériques sont édités par Le Robert, Nathan, Retz et Bordas. Ils proposent des exercices de la primaire au collège. Ils permettront ainsi aux écoliers, mais aussi aux parents, d’avoir les outils nécessaires pour ne pas perdre la main durant cette période de fermeture des écoles.

Parallèlement à cette initiative, le Cned propose la nouvelle offre « Ma classe à la maison« . Celle-ci permettra aux chefs d’établissements de proposer aux élèves des cours à distance via leur smartphone, leur ordinateur ou bien leur tablette. Un programme leur permet de réaliser des quiz et des exercices en fonction de leur niveau scolaire et correspondant au premier et au deuxième trimestre. Ceux étant en maternelle ou en primaire doivent les réaliser avec l’aide d’un adulte, alors que les collégiens et lycéens sont, quant à eux, autonomes. Chaque session de travail peut durer jusqu’à une heure et les exercices sont imprimables. Des classes virtuelles sous forme de vidéo sont également possibles. Le Cned rassure également en affirmant que les programmes du troisième trimestre pourront également faire l’objet de tels aménagements.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de